Service En Porcelaine Dure , Manufacture Dite De Monsieur De Clignancourt

Ce service de la manufacture dite de Monsieur de Clignancourt date de 1785. Il est composé d’une théière, d’une chocolatière, d’un sucrier, d’un pot à lait, de six tasses et six sous-tasses soit un total de 18 pièces.

Ce rare service au décor délicat sort des fours de la manufacture de Clignancourt. Créée à la suite de la découverte de gisements de kaolin, vers 1768, cette manufacture était protégée par Monsieur, frère du Roi et comte de Provence. Durant ses trente années d’existence, elle produisit des pièces d’une exceptionnelle qualité et d’un raffinement exquis.

Service En Porcelaine Dure , Manufacture Dite De Monsieur De Clignancourt, Vers 1785
(c) galerie Vauclair, Proantic

Production et style

Il y eut une forte concurrence entre les manufactures de Sèvres et de Clignancourt. Seule la manufacture de Sèvres avait le droit d’utiliser la polychromie et l’or pour la décoration de ses porcelaines. Au cours d’une perquisition dans la manufacture de Clignancourt, en 1779, on découvre des peintres « occupés à peindre de différentes couleurs« .

Après une longue procédure, son protecteur obtient une remise de poursuite. En 1787, la manufacture de Clignancourt accède aux mêmes privilèges que celle de Sèvres et peut donc utiliser la polychromie et l’or.
Cette manufacture est active de 1768 à 1799. Elle produit de la vaisselle dans un style néoclassique luxueux, souvent rehaussé de peinture à l’or, qui se caractérisait par sa finesse.