Paire de peintures représentant trompe l’oeil avec des jeux de putti, attribuables à Piat Joseph Sauvage

La paire de peintures, à l’huile sur toile, représente des trompe l’oeil avec des jeux de putti.Il s’agit de peintures à grisaille, c’est-à-dire monochromes, qui simulent des bas-reliefs en marbre avec des figures de putti en train de jouer avec une chèvre dans des espaces extérieurs.
De bonne qualité picturale, ces toiles représentent le goût Louis XVI diffusé dans le dernier quart du XVIIIe siècle.

(c) Galerie Brozzetti Antichità, Proantic

Ils présentent des proximité stylistiques évidentes aux œuvres du peintre flamand, et actif en France, Plat Joseph Sauvage (Tournai, 1744 – 1818), dans lequel il se retrouve en trait frais et rapide très similaire, ainsi que la typologie de clair-obscur, extrêmement volumétrique.
Cette typologie de peinture était insérée à l’intérieur de boiseries dans d’importants palais nobiliaires avec l’intention de simuler des sculptures en marbre et des bas-reliefs.

(c) Galerie Brozzetti Antichità, Proantic

Piat Joseph Sauvage 

Bien que Piat Joseph Sauvage (1744-1818), peintre flamand originaire de Tournai soit également l’auteur de tableau de nature morte et de portrait, il est surtout connu pour ses peintures décoratives en grisaille et ses remarquables trompes-l’oeil illusionnistes en camaïeu. Il s’est spécialisé dans les imitations de bas-reliefs sculptés en pierre et marbre, mais aussi en bronze patiné, en terre cuite et en stuc qui serviront d’éléments de décors muraux.

(c) Galerie Brozzetti Antichità, Proantic

Très apprécié au XVIIIème siècle pour la qualité de son travail, il réalise  des dessus de porte  en trompe l’oeil pour le châteaux de Versailles, de Fontainebleau et de Compiègne, il peint le plafond de la chapelle du Château de Saint Cloud en grisaille et  décore le théâtre de Chantilly.