Meubles à secrets, secrets de meuble

A l’occasion de l’achèvement de la restauration par l’Ecole Boulle d’un secrétaire à secrets inédit de Martin Guillaume Biennais, le musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau présentera, autour de ce meuble spectaculaire, un parcours didactique à travers les salles d’exposition permanente pour découvrir tiroirs et cachettes dissimulés dans les collections du musée et les pièces du château.

La restauration du secrétaire à abattant de Martin Guillaume Biennais, est l’occasion de présenter pour la première fois le fonctionnement, jusqu’alors méconnu, de l’atelier d’ébénisterie et de tabletterie de cet artisan.

© RMN-GP (musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau) / Franck Raux

Car s’il est un meuble des plus approprié à soustraire aux yeux indiscrets papiers, billets galants ou argent, c’est bien le meuble à la mode dans les demeures du XVIIIe siècle : le secrétaire. L’ingéniosité des ébénistes de la fin de l’Ancien Régime associé au goût venu d’Allemagne pour les meubles mécaniques, donnera naissance à des créations habiles, parfois riches de mystère.

Dans la continuité des ébénistes allemands du XVIIIème siècle, qui rivalisent d’ingéniosité pour multiplier cachettes secrètes et mécanismes, les artisans du début du xixe siècle donnent naissance à des meubles à multiples sécurités.

© RMN-GP (musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau)

Ce goût persiste  comme en témoignent brillamment la commode et le secrétaire à abattant de l’ébéniste Simon-Nicolas Mansion (1773-1854), offerts à Napoléon 1er pour sa fête en août 1806 par le Corps municipal. Aux côtés de ces meubles imposants, les petits nécessaires de voyage répondent aussi à cet impérieux besoin de sécurité et dissimulant tiroirs ou soufflets de maroquin au cœur de leur coffret.

Le nécessaire de Joséphine par Félix Rémond .
© RMN-GP (musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau) / Franck Raux

Mais le secret d’un meuble repose aussi sur les mystères qui entourent sa conception. Meuble énigmatique, atypique dans sa forme, sa fonction ou son ornementation, il semble défier l’historien du mobilier cherchant à en percer le secret de sa fabrication.

© RMN-GP (musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau)

L’exposition reposera sur un important dispositif multimédia, permettant de voir en mouvement les différentes parties mobiles des œuvres présentées. Celui-ci sera déployé à travers les différentes pièces du musée, aux côtés des œuvres mises en lumière, selon un parcours scénographié. Une partie de l’exposition sera consacrée à la restauration du secrétaire à abattant de Biennais, opération qui a permis de percer le secret de toutes ces mystérieuses cachettes.

© RMN-GP (musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau) / Franck Raux

Aux meubles appartenant aux collections de Malmaison pourront se joindre d’autres pièces de collection empruntées à des collections publiques ou privées (Fondation Napoléon, Collections Hermès…).

© RMN-GP (musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau)

Infos pratiques:

Exposition « Meubles à secrets, secrets de meubles »
jusqu’au 18 février 2019

Lieu : Château de Malmaison, avenue du château de Malmaison, 92 500 Rueil-Malmaison

Site Internet: https://musees-nationaux-malmaison.fr