Kashigata – moule à gâteau Japonais

Grands moules à pâtisseries japonaises traditionnelles, entièrement sculpté à la main dans du bois de cerisier. Ère Showa vers 1970-80 –

Cet artisanat apparaît sous la période Edo ( 1603 – 1867 ). En totale disparition, il ne resterait à ce jour que 6 ou 7 maîtres artisans dans tout le Japon.

Kashigata – grand moule à gâteau- motif de carpe – (c) Cabinet des curieux, Proantic

Les kashigata  sont des moules à wagashi terme qui englobe les différents types de douceurs japonaises sucrées comme les rakugan, yokan, namagashi… etc .

Dans la cuisine japonaise, on appelle wagashi les pâtisseries traditionnelles, en opposition aux yōgashi , les pâtisseries occidentales. « Wa »  voulant dire « japonais », et « kash« sucrerie », « gâteau » .

Kashigata – grand moule à gâteau – motif de dorade – (c) Cabinet des curieux, Proantic

Les wagashi se consomment souvent en en-cas associés au thé vert et ont toute leur place au cours de la cérémonie du thé. Les ingrédients de base sont le sucre de canne, les haricots azuki ou leur pâte appelée anko ou an , et la farine de riz ou de blé, ainsi que le kudzu ou l’agar-agar  pour les gelées.