Table Bijou de Jacques Duval Brasseur

Il naît en 1934 à Tours où il vit jusqu’en 1939. Il passe son enfance, la guerre à Alger puis revient en France dans le Corentin. A 17 ans, il rompt avec sa famille, il part alors pour Cherbourg et va s’inscrire aux Beaux-Arts de la ville. Les cours qu’il y suivra tout en faisant divers métiers pour subsister, lui confirmeront une vocation artistique.

Table Bijou de Jacques Duval Brasseur vers 1970. Bronze, améthyste. (c) Rosat Antiques, Proantic.

Il lui faudra cependant attendre dix ans. Un département de décoration qu’une société lui confie lui ouvre la voie. Il en profite alors pour commencer à créer des objets, à sculpter en utilisant tous les matériaux qu’il peut récupérer chez les casseurs ou les ferrailleurs.

Table Bijou de Jacques Duval Brasseur vers 1970. Bronze, améthyste. (c) Rosat Antiques, Proantic.

Il exécute ses première sculptures abstraites en tôle de voitures, des insectes avec des réservoirs de mobylettes à l’époque où César, qu’il ne connait pas, tire lui aussi de la ferraille son bestiaire fantastique. Il travaille la technique d’instinct, tâtonne, cherche à dompter les matériaux et engage avec eux une lutte pour en tirer le meilleur parti.

Table Bijou de Jacques Duval Brasseur vers 1970. Bronze, améthyste. (c) Rosat Antiques, Proantic.

En 1969, grâce à Jean Dive qui a remarqué et apprécié ses créations, il présente pour la première fois à la Galerie Maison et Jardin, quatre grandes sculptures abstraites et c’est alors le début du succès. Le Shah d’Iran acquiert l’une des plus belles. L’acteur David Niven, séduit, en achète une. D’autres collectionneurs célèbres suivront.