Mille et un Orients. Les grands voyages de Girault de Prangey

Plus de vingt ans après sa dernière présentation publique en France, l’artiste haut-marnais Joseph Philibert Girault de Prangey (1804-1892) est mis à l’honneur par les musées de Langres en 2020 avec une exposition inédite.

Girault-de-Prangey -Vue de la place saint marc à venise-1831

Esthète, archéologue, dessinateur, peintre, photographe et éditeur d’art, Girault de Prangey entreprend un grand voyage au Maghreb, en Espagne, en Italie et dans les Alpes entre 1832 et 1834. Pionnier des études sur l’architecture arabo-andalouse, il décrit et dessine les édifices arabes. Il s’approprie la technique du daguerréotype avant de partir en Grèce, Turquie, Syrie, Palestine et Égypte entre 1842 et 1845. Dessins, aquarelles, peintures et daguerréotypes témoignent des grands monuments et des paysages des pays traversés.

Joseph Philibert Girault de Prangey, Fontaine Sainte-Sophie, Constantinople. Vers 1843. Crayon et aquarelle sur papier. Langres, MAH, photo Sylvain Riandet.

L’artiste revient de ses périples avec un exceptionnel ensemble d’images. Ces documents lui servent à éditer de précieuses lithographies réunies dans de grands ouvrages décrivant des monuments antiques, chrétiens et arabes du bassin méditerranéen.

Bord du Nil- aquarelle de Joseph Philibert Girault de Prangey

Durant la seconde partie de sa vie, Girault de Prangey se retire dans sa villa des Tuaires, près de Langres, petit paradis personnel entre jardin exotique, serres et villa néo-orientale.

L’exposition dévoile les dessins, les aquarelles et les photographies acquis par les musées de Langres au cours des dix dernières années. Les recherches préalables à l’exposition et à son catalogue ont permis la découverte de collections privées et de documents encore inconnus.

Fonds historique des musées de Langres, acquisitions récentes, prêts privés et institutionnels permettent la réunion de 200 œuvres, très majoritairement inédites. Toutes les facettes de la vie animée et des travaux de cet homme aux mille curiosités sont abordées dans l’exposition.

Joseph Philibert Girault de Prangey, Temple de Cybèle, Sardes ( 1843).

Essentiellement connu jusqu’à maintenant pour ses daguerréotypes, Joseph Philibert Girault de Prangey eut de nombreux autres talents et centres d’intérêt, encore largement méconnus. Cette exposition a pour ambition de renouveler la perception de l’artiste et de son œuvre.

Joseph Philibert Girault de Prangey. Cour de l’Alberca. Alhambra. Vers 1832-1833. Crayon et gouache blanche sur papier.Paris, coll. part. photo Caroline Lenoir.

En savoir plus:

Jusqu’au 29 novembre
Aux horaires d’ouverture du musée
Musée d’Art et d’Histoire de Langres