Les caprices de Ludovise. Un décor retrouvé de l’ancien château de Sceaux

Après avoir acheté le domaine des Colbert, à Sceaux, le duc et la duchesse du Maine entreprirent de le mettre au goût du jour. En 1704, la maîtresse des lieux, passionnée d’astronomie, de mathématiques et de philosophie, joliment surnommée Ludovise, commandait à Claude III Audran la décoration d’un cabinet peint dédié aux arts et aux sciences. Elle s’apprêtait à faire de Sceaux une cour brillante, extravagante et festive, également exigeante pour le grave et le léger, véritable concurrente de celle de son beau-père, le roi Louis XIV.

Rien ne laissait supposer qu’il fût possible de retrouver des éléments significatifs de cet ancien décor. Et pourtant, à la faveur de la redécouverte d’un panneau de bois peint dans une collection particulière, et après une enquête minutieuse, il est aujourd’hui possible de révéler au public un ensemble décoratif exceptionnel du tout début du XVIIIe siècle : jeux, théâtre, musique et danse, lettres classiques et sciences modernes, tout vient témoigner ici des nombreux  » caprices de Ludovise « …

Ce livre raconte la redécouverte du décor du cabinet des Arts et des Sciences de l’ancien château de Sceaux, expression parfaite d’une culture oubliée…

Auteurs: Dominique Brême ; Catherine Cessac

Editeur: Silvana Editoriale