Dans l’intimité du roi, le cabinet d’angle

Cet ouvrage est publié à l’occasion de la restauration du cabinet d’angle de l’appartement intérieur du roi, commencée le 11 mars 2019.

Tout d’abord « appartement de collectionneur » de Louis XIV, le cabinet d’angle est transformé par Louis XV qui, appréciant l’intimité, en fait son lieu de travail. Remis au goût du règne, le cabinet bénéficie alors d’un somptueux décor rocaille et d’un mobilier des plus raffinés.

Bordures de glaces et boiseries de Jacques Verberckt représentant des jeux d’enfants, élégants bronzes et marqueteries délicates, commode-médaillier d’Antoine Robert Gaudreaus, encoignures de Gilles Joubert constituent un des plus beaux ensembles de l’art décoratif français que l’on peut toujours admirer en place. Pièce maîtresse de l’ameublement, le célèbre secrétaire à cylindre réalisé par Jean-François OEben et achevé par Jean Henri Riesener en 1769 fait l’objet d’une restauration particulière, confiée aux soins du Centre de recherches et de restauration des musées de France.

On peut également voir dans le cabinet d’angle le riche candélabre dit de l’Indépendance américaine, commandé par Louis XVI, œuvre de Pierre Philippe Thomire, installé en 1785.

Coédition Réunion des musées nationaux – Grand Palais / Château de Versailles
Collection « État des lieux »