Cabinet des Fables de l’hôtel Dangé (musée des arts décoratifs)

Parmi les nombreuses « period rooms » du musée, ne manquez pas le cabinet des Fables, dans la section XVIIe et XVIIIe siècle. Celui-ci a en effet la particularité de montrer au visiteur l’évolution des goûts et l’adaptation de la décoration à l’usage du lieu.

La boiserie fut réalisée pour l’ancien hôtel de Villemaré, 9 place Vendôme, lors des réaménagements commandés par le fermier général François-Balthazar Dangé, qui en avait fait l’acquisition en 1750. Situé au premier étage sur la place, le boudoir de Madame Dangé, pièce intime, plus basse de plafond que le reste de l’appartement, fut orné de scènes tirées des Fables de La Fontaine, dans des encadrements discrètement sculptés de motifs rocailles aux tons de rose soulignés de vert.

Cabinet des Fables de l’hôtel Dangé , (c) musée des arts décoratifs.
Cabinet des Fables de l’hôtel Dangé , (c) musée des arts décoratifs.

La pièce fut radicalement restaurée après 1849, lorsque l’hôtel fut affecté au quartier général de la 1re division militaire (puis en 1870 au gouverneur militaire de Paris). La boiserie est alors en grande partie repeinte et les éléments sculptés sont dorés, conférant un caractère plus riche et plus austère à la pièce. Cette occupation par l’armée s’est poursuivie jusqu’à la désaffectation de l’hôtel en 1898, date de la dépose des boiseries.

Cabinet des Fables de l’hôtel Dangé , musée des arts décoratifs.
Cabinet des Fables de l’hôtel Dangé , musée des arts décoratifs.

 

Sur l’écran, est racontée l’histoire de la restauration de ces boiseries qui a permis de redécouvrir les décors peints fin 18ème siècle, recouverts au moment de l’affectation de l’hôtel en 1870 au gouverneur militaire de Paris.

Cabinet des Fables de l’hôtel Dangé , (c) musée des arts décoratifs.
Cabinet des Fables de l’hôtel Dangé , (c) musée des arts décoratifs.

La boiserie de ce cabinet fut en effet réalisée à l’origine vers 1750, pour orner les murs du boudoir de Madame Dangé, place Vendôme. Le gouverneur militaire de Paris racheta cet hôtel particulier au XIXe siècle et fit remanier ce cabinet dans un style plus masculin, pour en faire son bureau. Cette boiserie fut installée au musée des Arts décoratifs à la fin du XIXe siècle.

Cabinet des Fables de l’hôtel Dangé , musée des arts décoratifs.
Cabinet des Fables de l’hôtel Dangé , musée des arts décoratifs.

François-Balthazar Dangé est un financier français né en 1696 et mort en 1777. Il fut fermier général sous le règne de Louis XV . Il acquiert le 22 avril 1750 pour la somme de 250 000 livres L’hôtel de Villemaré dont il participe grandement à l’embellissement par la construction d’une aile ainsi que par la commande au peintre et graveur Jean-Baptiste Oudry, d’un cabinet des Fables sur le thème des Fables de la Fontaine.

En savoir plus:

http://www.lesartsdecoratifs.fr/