Vase à rocailles, Manufacture royale de porcelaine de Sèvres

Le Château de Versailles a acquis ce vase à rocailles de forme balustre acheté par Louis XV. Un témoignage rare de la décennie 1750, celle des balbutiements de la Manufacture royale de céramique, déménagée depuis deux ans à Sèvres. Une prouesse technique par l’emploi de la couleur rose, l’une des plus ardues à obtenir du fait de son instabilité à la cuisson et de la difficulté à dorer sa surface.  Il est aujourd’hui présenté dans l’appartement de la Dauphine ouvert à l’occasion de l’exposition « Le goût de Marie Leszczynska ».

Ce vase à rocailles d’une extrême rareté, entré récemment dans les collections du château de Versailles, était à l’origine accompagné d’un pendant qui n’est plus connu aujourd’hui. Ils sont achetés par Louis XV en décembre 1758, lors des ventes de la manufacture royale de porcelaine de Sèvres qui se déroulent pour la première fois au château. Cette exposition-vente, initiée sous le règne de Louis XV et dont la pratique perdura jusqu’à la fin de l’Ancien Régime, permettait à la Manufacture de venir présenter ses dernières productions. À cette occasion, les appartements intérieurs du roi étaient exceptionnellement ouverts à tous.

Vase à rocailles en porcelaine tendre à décor de rubans roses et de bouquets de fleurs peints au nature, Manufacture royale de porcelaine de Sèvres 1757-1758.© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin.

De forme balustre, ce vase repose sur une base polylobée, dotée de coquilles en relief d’un esprit rocaille affirmé et rehaussée sur le pourtour extérieur de peignés d’or. La panse est ornée d’un savant décor de rubans roses, bordés d’un filet d’or, noués entre eux, disposés très habilement sur plusieurs registres de tailles décroissantes. Entre les rubans s’inscrivent des bouquets de fleurs, également de tailles décroissantes, peints au naturel. La partie supérieure très échancrée se termine par deux volutes en forme d’oreilles. À l’intérieur du vase, on distingue des bouquets de fleurs peints à l’or d’un grand raffinement.

Lors des ventes à Versailles de décembre 1758, plusieurs membres de la famille royale achètent des pièces à fond rose. Celui-ci, créé par Sèvres l’année précédente, constitue la grande nouveauté de l’année. Ce vase et son pendant ont très probablement été offerts par Louis XV à la Reine, peut-être à l’occasion des étrennes. En effet, l’inventaire après décès de Marie Leszczyńska, dressé en juin 1768, mentionne dans le Grand Cabinet, à Versailles: « deux urnes en mosaïque couleur de rose porcelaine de France », description qui correspond en tous points au vase à rocailles. Cet objet apporte un éclairage nouveau sur les collections de porcelaine de Sèvres de la Reine, encore bien mal connues aujourd’hui.

En savoir plus:

Exposition « Le goût de Marie Leszczyńska  »

Jusqu’au 21 juillet 2019

Lieu
Château de Versailles
Place d’armes
78000 Versailles

Site officiel
www.chateauversailles.fr