Tempêtes et naufrages : de Vernet à Courbet

Le romantisme se délecte de convulsions, qu’elles soient d’ordre émotionnel, sentimental ou météorologique. La mer, par sa démesure et ses secrets, fascine les artistes (peintres, écrivains, poètes, etc.), qui investissent ce décor pour y raconter – parfois de façon sensationnelle, des drames humains. Cette riche iconographie, grandiose dans son réalisme, trouve également un écho dans la musique, la littérature ou même l’exercice de la peinture en extérieur.

Ce livre embarque les lecteurs dans une histoire de la peinture romantique, qui trouve « avec le naufrage, la tempête, l’abordage, l’incendie, la mer à drames et mélodrames », les moyens, d’une manière très personnelle, d’approcher le sublime.

Editeur: Paris-Musée de la vie romantique