Paire de vases en porcelaine de chine

Paire de vases cylindriques en porcelaine de Chine de la famille Verte, à décor de personnages dans une réserve, monture en bronze doré et ciselé de style Régence, XIXème.

Le terme de « famille verte », à l’origine français mais aussi adopté dans les pays anglophones, a été donné par Albert Jacquemart (1808-1875) en 1862 dans son ouvrage Histoire artistique, industrielle et commerciale de la Porcelaine.

Paire de vases cylindriques en porcelaine de Chine de la famille Verte. (c) Phidias Antique, Proantic

Les Ming avaient déjà lancé la production de porcelaines comportant de nombreuses couleurs, et en particulier les wucai (« cinq couleurs ») ; à partir de cette avancée, on vit apparaître sous le règne de Kangxi ( 1662-1723) , au début de la dynastie des Qing, un nouveau type de porcelaine polychrome, la « famille verte » , période durant laquelle elles connaissent leur apogée car appréciées de l’empereur ; cependant, leur production, de qualité moindre, est de nouveau effective au XIXe siècle, alimentant les marchés d’exportations.

Paire de vases cylindriques en porcelaine de Chine de la famille Verte. (c) Phidias Antique, Proantic

La « famille verte » se distingue en particulier des wucai de l’époque Ming par la disparition du bleu turquoise, et l’apparition d’un émail bleu proche du lavande. On trouve aussi le rouge tiré du fer, le violet tiré du manganèse, le jaune tiré du titane, et une très riche palette de verts, comprenant jusqu’à huit nuances différentes.

Paire de vases cylindriques en porcelaine de Chine de la famille Verte. (c) Phidias Antique, Proantic

Les fours impériaux de la ville de Jingdezhen, dans la province du Jiangxi, produisent alors pour la cour, mais également pour le marché intérieur et extérieur. Si beaucoup de pièces, spécifiquement destinées au marché européen, se distinguent par des formes et parfois des motifs occidentaux de la production locale chinoise – répondant ainsi aux besoins et aux goûts étrangers – certaines sont autant appréciées sur les deux marchés.

Paire de vases cylindriques en porcelaine de Chine de la famille Verte. (c) Phidias Antique, Proantic

Toutefois, bien que les formes s’inscrivent dans une tradition occidentale, le décor s’inspire principalement de l’iconographie chinoise.

Les porcelaines de la « famille verte » connaissent ainsi une production brève, mais importante. Elles sont très rapidement supplantées par celles de la « famille rose », caractérisées par la prédominance d’émaux de couleurs roses, dus à l’introduction en Chine du rose de Cassius vers 1720, en provenance d’Europe.