Groussay: aquarelles d’alexandre Serebriakoff

C’est une commande ambitieuse que Charles de Beistegui passe auprès d’Alexandre Serebriakoff en lui demandant d’illustrer, pièce par pièce, sa maison de Montfort-l’Amaury, dont il achève progressivement le réaménagement dans les années 40.

Avec un goût infaillible et un rare sens du détail, Charles de Beistegui transforme une demeure du tout début de la Restauration en une maison élégante, réinventant avec panache le décor des dernières années de l’Ancien régime et du xixe victorien. à Groussay, il mêle les codes du confort anglais et le monumental, créant une bibliothèque spectaculaire, qui est sans nul doute son chef-d’œuvre, et triomphe quelques années plus tard, en 1957, avec la création d’un théâtre qui reste une magistrale évocation des théâtres de Cour.

Révélé comme peintre d’intérieur par Charles de Beistegui, l’artiste russe Alexandre Serebriakoff déploie toutes les facettes de son art et réalise ainsi sur Groussay un magnifique ensemble d’aquarelles qui vont contribuer à faire de cette maison une demeure légendaire.

Réunies dans un album, unique en son genre, les 35 aquarelles de Groussay font écho aux grands albums du xixe siècle consacrés aux palais impériaux de Saint-Pétersbourg ou aux grandes résidences princières d’Europe centrale.

C’est Pierre Arizzoli-Clémentel, directeur général honoraire du château de Versailles, qui a rédigé le texte qui accompagne l’édition de cet album exceptionnel.

Une introduction replace la création de Groussay dans le contexte de l’époque et détaille les circonstances dans lesquelles la maison est repensée. Chaque aquarelle fait ensuite l’objet d’un commentaire détaillé où l’auteur précise comment chaque pièce a été aménagée et décorée.

Cette « photographie poétique », où le temps semble suspendu, permet de goûter à la perfection inégalée de l’œuvre accomplie, qui a marqué de façon si déterminante l’histoire du décor au xxe siècle.

Auteur: Pierre Arizzoli-Clémentel

Editeur: Gourcuff-Gardenigo