Fauteuil de grotte Pauly et Cie

Fauteuil de grotte en bois sculpté, dossier et assise en forme de coquille Saint Jacques ou d’huître plate stylisée, accotoirs terminé en tête de dauphin, motif de coquillage sur les pieds.

Le fauteuil de grotte est caractéristique du mobilier fantaisiste très à la mode au XIXe siècle.
Le goût pour les grottes débute dès la Renaissance mais se développe avec l’aristocratie du XVIIIe siècle en Europe, en continuité du Baroque et dans l’esprit des giardani segreti.

Fauteuil de grotte Pauly et Cie. (c) Yveline, Proantic

Elle fait construire des grottes avec des fontaines, mais aussi des folies, des pavillons, des pagodes où l’exotisme demeure prioritaire, le mobilier doit ainsi s’intégrer parfaitement à son environnement.
C’est à Venise à la fin du XIXe siècle que ce mobilier connut sa plus large expression.

Fauteuil de grotte Pauly et Cie. (c) Yveline, Proantic

La firme Pauly & Cie créa des modèles combinant coquilles, hippocampes, dauphins et conques sur des formes nouvelles telles que le rocking chair ou le confident. Il répondait à la mode de plus en plus répandue des jardins d’hiver ou d’espaces recréant une faune marine fantastique ou une atmosphère insolite.

De grandes personnalités en possédaient dans leur collection telles qu’Helena Rubinstein, Maria Felix, Indira Gandhi ou encore Henri Matisse qui représenta un des modèles dans un de ses tableaux.