La duchesse de Berry et le mobilier charles X

La défaite de Napoléon en 1815 entraîne la restauration de la monarchie. Jusqu’en 1830, deux frères de Louis XVI, Louis XVIII puis Charles X, se succèdent sur le trône de France. Belle-fille du roi Charles X, la duchesse de Berry s’installe ici, au pavillon de Marsan. Elle mène un train de vie luxueux et favorise le nouveau goût pour les bois clairs qui tranchent avec l’acajou si prisé sous l’Empire. Appréciés pour leurs surfaces ondées et mouchetées, les placages de bois blonds sont ornés de bronzes dorés ou incrustés de motifs en bois foncé. Les lignes courbes caractérisent ce mobilier.

Le musée des arts décoratifs de Paris (Paris, France) .

Le pavillon de Marsan est un élément du palais du Louvre, qui faisait partie autrefois du palais des Tuileries, à Paris.

Un décret de 1801 de Bonaparte (qui réside au palais des Tuileries) expulse les artistes et autres personnes qui resident au Louvre. Les maisons établies à l’intérieur de l’emprise du Louvre sont détruites. Les architectes Percier et Fontaine sont chargés de la conduite des opérations et travaux à la fois aux Tuileries et au Louvre. Ils achèvent les façades de la cour. L’aile nord est prolongée du pavillon de Rohan au pavillon de Marsan qui devient le pavillon d’angle des Tuileries. Pour avoir une unité architecturale, on construit une réplique de la façade d’Androuet du Cerceau sur la galerie du bord de l’eau. Percier démissionne en 1812, Fontaine restera l’architecte du Louvre jusqu’en 1848.

Félix Rémond (1779- après 1860)
Paris, 1823, Exposition des produits de l’industrie
Chêne, placage de loupe d’orme, de loupe d’amboine, d’acajou, de frêne et de citronnier, bronze doré
© Les Arts Décoratifs / photo : Jean Tholance

Le pavillon de Marsan se trouve à l’extrémité nord-ouest du palais du Louvre. Il faisait simultanément partie du palais des Tuileries, il était un des deux points de raccordement entre les deux palais (avec le Pavillon de Flore au sud). Il a été détruit lors de l’incendie des Tuileries en 1871, puis reconstruit à partir de 1874. Le pavillon de Flore sert de modèle au pavillon de Marsan qui remplace celui de Le Vau. Le long de la rue de Rivoli, l’aile nord du Louvre double alors en largeur.

Fauteuil gondole
France, vers 1825
Placage d’érable incrusté d’amarante
Legs Mademoiselle de Saint-Maurice, 1905
Inv. 11866.B
© Les Arts Décoratifs / photo : Jean Tholance

Depuis 1905, le pavillon de Marsan et les bâtiments attenants accueillent le musée des arts décoratifs.

En savoir plus:

www; lesartsdecoratifs.fr