Céramique d’Edo au Musée Cernuschi

Vase à fleur à ouverture évasée Manufacture Ysetsu Banko XIXème

Céramiques d’Edo, quatre siècles de céramique japonaise dans les collections du musée Cernuschi – du 26 février au 4 juillet 2010

Après sa collection de peintures chinoises, le musée Cernuschi dévoile ses réserves japonaises et expose à partir du 26 février une sélection des plus belles céramiques rapportées du Japon par Henri Cernuschi, lors de son voyage autour du monde, de 1871 à 1873.

Vase à fleur, manufacture Kaitakuen Wakayama
Vase à fleur, manufacture Kaitakuen
Wakayama XIXème
(c) Paris-Musées/Karin Maucotel

Les pièces réétudiées à la lumière des découvertes et des travaux modernes, permettent notamment d’évoquer certains aspects de la vie et du goût des Japonais et leur évolution au cours des siècles.

Plat (zora), Kajitru province de hizen (Imari)
Plat (zora), Kajitru
province de hizen (Imari) vers 1850-1870
(c) Paris-Musées/Karin Maucotel

La diversité dans l’espace et le temps des productions du Japon rappelle en effet que cet art est étroitement lié aux grandes évolutions sociales du pays au cours de la période dite d’Edo (1615-1868): diffusion de la production de grès liés à la cérémonie du thé, apparition des premières porcelaines destinées en particulier aux banquets et festins de l’aristocratie, importation de techniques et de styles venus du Continent qui accompagnèrent une mode nouvelle pour la cuisine chinoise et le thé infusé dans les milieux intellectuels. L’importance accordée aux décors ou à la statuaire céramique sous l’influence de la demande internationale, au moment de l’ère Meiji (1868-1912) et, au vingtième siècle, l’intérêt pour l’art populaire complètent ce panorama.

Vase à fleur à ouverture évasée Manufacture Ysetsu Banko XIXème
Vase à fleur à ouverture évasée
Manufacture Ysetsu Banko XIXème
(c) Paris-Musées/Karin Maucotel