Cave à liqueur dite « aux bambous »

Cave à liqueur en cristal et en bronze doré dite « aux bambous » marquée de l’Escalier de Cristal
Epoque Napoléon III. une étiquette est présente sous le serviteur :
L’ESCALIER DE CRISTAL
LAHOCHE 162 & 164 PALAIS ROYAL PARIS 
 Superbe sertissage et encadrement  de bronze doré à décor de Bambou
Le cristal de la cave à le même décor que celui de la verrerie.
Magnifique intérieur en cristal ciselé à décor fleuri comprenant
-3 carafes identiques 
-15 verres identiques 

Cave à liqueur en cristal et en bronze doré dite « aux bambous ». (c) Antiquités Biau, Proantic

Marie Jeanne Rosalie Désarnaud (1775 -1842) ouvre vers 1808 son magasin dans les galeries du jardin du Palais-Royal.  Le commerce acquiert rapidement prestige et renommée.
En 1812, ils spécialisent leur production en associant le cristal taillé et le bronze doré dans la fabrication d’objets d’art et de mobilier. C’est cette même année, qu’est installé un escalier surprenant avec des balustres en cristal qui deviendra l’emblème du magasin.

Cave à liqueur en cristal et en bronze doré dite « aux bambous ». (c) Antiquités Biau, Proantic

La veuve Désarnaud participe à l’exposition de 1819 au Louvre où elle est récompensée d’une médaille d’or pour les cristaux ornés de bronze.  Marie Désarnaud cède en 1829 son entreprise à Jacques Boin, tailleur-graveur exerçant également au Palais-Royal. Boin s’associe en 1840 à un autre commerçant, Pierre-Isidore Lahoche. Ils participent ainsi en 1844 à l’Exposition des produits de l’industrie.

Cave à liqueur en cristal et en bronze doré dite « aux bambous ». (c) Antiquités Biau, Proantic

 En 1852, Pierre Isidore Lahoche décide de s’associer avec Emile Pannier, Désireux de conquérir une clientèle internationale de plus en plus étendue Lahoche et Pannier n’hésitent pas à franchir l’Atlantique pour présenter leurs articles à New York où ils furent récompensés par une médaille d’argent en 1853.  Ils sont également récompensés par une autre médaille d’argent lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1855 et d’une commande de Napoléon III. Ce dernier leur achète une coupe en cristal rubis taillé dotée d’un cornet en bronze doré.
L’Exposition Universelle de 1867 à Paris Émile Pannier obtient une nouvelle fois une médaille de bronze et fait l’objet de tous les éloges.

Cave à liqueur en cristal et en bronze doré dite « aux bambous ». (c) Antiquités Biau, Proantic

Après presque 70 ans d’existence et la succession de quatre propriétaires différents, le magasin de l’Escalier de Cristal est déménagé dans le nouveau quartier du baron Haussmann, en face du grand opéra encore en construction, aux 6 rue Scribe et 1 rue Auber en 1872. 
En 1923 c’est la fermeture du magasin L’Escalier de Cristal, cette fermeture est liée aux évènements qui viennent bouleverser le début du XXe siècle (guerre) et la mort subite de l’héritier principal.