Boiseries Louis XV d’un hôtel parisien du XVIIIème au musée J. Paul Getty

Les lambris en bois doré de cette pièce ont été fabriqués vers 1755 pour un hôtel parisien encore non identifié . C’est un bel exemple de la décoration du grand salon d’un hôtel particulier à la mode au milieu des années 1700. Cette pièce aurait fait partie d’un ensemble de pièces, appelées  appartement , où les portes se font face sur des murs opposés pour créer une enfilade , caractéristique des grandes demeures du XVIIIe siècle.

Boiseries Louis XV d’un hôtel parisien du XVIIIème siècle
(c) musée J. Paul Getty

Les pièces soigneusement lambrissées ne sont pas conçues pour être ornées de  tableaux suspendus. Dans cette pièce, seules les portes sont recouvertes de toiles peintes contenant des scènes de brûle encens et de guirlandes de fleurs avec des cadres séparés. Des trophées d’instruments de musique moulés décorent les quatre coins de la corniche en plâtre et des scènes de putti musiciens ornent les centres. Le plafond et le sol sont des reproductions des originaux.

Boiseries Louis XV d’un hôtel parisien du XVIIIème siècle
(c) musée J. Paul Getty

L’ historique de la boiserie

Inconnu (éventuellement un hôtel particulier sur le quai Malaquais, Paris, France)
Source: Correspondance avec Robert Carlhian, non datée, dans les archives du département de la sculpture et des arts décoratifs du musée J. Paul Getty; Catalogue d’oeuvres du 8 octobre 1969, Boiseries; objets d’art et d’ameublement.

Haut de porte peint  d’une boiseries d’un hôtel parisien du XVIIIème siècle
(c) musée J. Paul Getty
  • vers 1907
    Jacques Doucet, français, 1853-1929 (Paris, France), vendu à Armand Antoine Agénor de Gramont, vers 1907.
    Source: Correspondance avec le comte Jean Louis de Maigret, le 4 juillet 1990, et Robert Carlhian, non datée, dans les archives de Département des sculptures et des arts décoratifs, Musée J. Paul Getty.

  • vers 1907 – 1962

Armand Antoine Agénor de Gramont, 12ème duc de Gramont, français, 1879 – 1962 (Salon, 42 bis, avenue Georges Mandel, Paris, France), hérité de ses héritiers, 1962.
Source: La comtesse Jean Louis de Maigret, « Un Connaissance des Arts 141 (nov. 1963): la construction de l’hôtel particulier est achevée en 1910. La correspondance avec Richard Carlhian, non datée, donne à l’achat entre 1907 et 1907 environ.

  • 1962 – toujours en 1969

Héritiers d’Armand Antoine Agénor de Gramont, 12ème duc de Gramont, français, 1879 – 1962 (Salon, 42 bis, avenue Georges Mandel, Paris, France) [non vendu, Boiseries; objets d’art et d’ameublement; cheminées, commissaires-prisonniers Etienne Ader, Jean-Louis Picard et Antoine Ader, Paris, 8 octobre 1969, lot 14.]
Source: La comtesse Jean Louis de Maigret, « Un demi-siècle à l’hôtel Gramont », Connaissance des Arts 141 (novembre 1963): Le lambris est illustré à la p. 99.

  • 1973

R. & M. Carlhian (Paris, France), vendu au musée J. Paul Getty, 1973.

En savoir plus:

http://www.getty.edu/index.html