Alexandre-évariste Fragonard à Sèvres

Sèvres possède un fonds d’arts graphiques constitué de nombreux projets de formes et de décors de près de 20000 feuilles. Dans le cadre de la Semaine du Dessin organisée à Paris,  une sélection d’une vingtaine d’œuvres sur papier d’Alexandre Evariste Fragonard (1780-1850) y sera présentée jusqu’au 2 mai . Le fonds exceptionnel de l’institution se compose de près 400 dessins, représentatifs de la production de pièces de porcelaine par la Manufacture de Sèvres, sous la direction de son administrateur Alexandre Brongniart de 1800 à 1847, comme du goût de cette période pour le néoclassicisme, puis le néogothique.

Tasse et porte-tasse du Déjeuner François Ier Alexandre-Evariste Fragonard. mine graphique, gouache et lavis (C) Sèvres – Cité de la céramique
Tasse et porte-tasse du Déjeuner François Ier
Alexandre-Evariste Fragonard.
mine graphique, gouache et lavis
(C) Sèvres – Cité de la céramique

Fils de Jean-Honoré Fragonard, élève de son père et de David, contemporain de Delacroix, Alexandre-Evariste Fragonard est l’un des plus actifs collaborateurs de la Manufacture de Sèvres entre 1806 et 1842. C’est également un peintre d’histoire et de genre, un dessinateur, un sculpteur et un lithographe. Ses projets de forme et de décor, conservés par le cabinet des arts graphiques de l’établissement, illustrent la richesse de la carrière de l’artiste qui a su s’adapter à l’évolution des styles et à la commande. Ainsi, ses premiers dessins présentent des ornements tirés de l’histoire de la Grèce et de Rome tandis qu’à partir de la Restauration, il s’inspire de l’histoire nationale qu’il traite dans le style gothique troubadour.

Elément du plateau du Déjeuner François Ier Alexandre-Evariste Fragonard . mine graphite, plume et encre (C) Sèvres – Cité de la céramique
Elément du plateau du Déjeuner François Ier
Alexandre-Evariste Fragonard .
mine graphite, plume et encre (C) Sèvres – Cité de la céramique

L’accrochage est une mise en regard des projets de forme d’Alexandre-Evariste Fragonard avec certaines œuvres majeures, présentées dans les salles du Musée : le Vase de la Renaissance dit de François Ier, la Théière chinoise Fragonard, les Déjeuners de François Ier et de Du Guesclin.

La Cité de la céramique possède un patrimoine riche de près de 300 000 céramiques, depuis la réunion des prestigieuses collections du Musée national de céramique de Sèvres, du Musée national Adrien Dubouché de Limoges et de la Manufacture nationale de Sèvres. Mais l’établissement dispose aussi, ce que l’on sait moins, d’un remarquable ensemble d’arts graphiques qui regroupe environ 30 000 feuilles, principalement des dessins et des estampes, tous liés à la production de la Manufacture, depuis sa création au XVIIIe siècle.

Alexandre-Evariste Fragonard (C) Sèvres – Cité de la céramique
Alexandre-Evariste Fragonard
(C) Sèvres – Cité de la céramique

Ce cabinet n’a fait l’objet que de rares présentations et de quelques publications ; l’étude de cet ensemble patrimonial a été rendue possible à l’occasion de l’ambitieux programme de numérisation, mené de 2010 à 2015, grâce au mécénat exceptionnel de la Fondation Bettencourt Schueller. Il a consisté en un chantier de préservation et de valorisation d’un patrimoine unique, lié à l’histoire de l’institution.

Ce fonds qui couvre plus de 250 ans de création, est un témoin exceptionnel et unique en Europe de l’histoire des arts décoratifs dans le domaine de la porcelaine qui raconte une grande aventure artistique, sans cesse renouvelée. 17 258 dessins numérisés sont désormais accessibles sur le site Joconde du Ministère de la culture et de la communication.

Un dispositif dans l’exposition permettra de visionner l’ensemble du fonds d’Alexandre Evariste Fragonard, conservé in situ.

En savoir plus:

http://www.sevresciteceramique.fr/