Paire de vases en verre lithyaline

« Paire De Vases En Verre Lithyaline, Monture Bronze Doré. Bidermeier, Circa 1830. « Paire de vases en verre hyalite dit verre lithyaline à haut col, corps bombé et facetté reposant sur un piédouche. La couleur du verre est vert avec des reflets moirés. ces vases sont sertis dans une monture en bronze doré à anses angulaires ajourées se terminant par un anneau.

Paire De Vases En Verre Lithyaline, Monture Bronze Doré. Bidermeier, Circa 1830. (c) Ouaiss Antiquités Galerie des Arts, Proantic

Cette paire de vases est exceptionnelle par sa couleur et sa taille. En effet, la couleur imite l’agate ou autre pierre semi-précieuse.

La technique du verre hyalite à été mise au point par Friedrich Egermann à la fin du XVIIIème siècle en Bohème à Haida. Il doublait alors ses verres incolores par cementation (c’est-à-dire l’application d’un oxyde métallique sur la surface vitreuse) en jaune à l’argent. C’est au début du XIXème siècle que fut découvert la cémentation en rouge au cuivre. Cette technique nécessite alors trois cuissons et une grande maîtrise des procédés de fabrication.

(c) Ouaiss Antiquités Galerie des Arts, Proantic

C’est la variation de la nature des oxydes métalliques qui donne la couleur au verre. Egermann souhaitait alors rivaliser avec les pierres fines. Si au début de sa production, les verres étaient plutôt noirs ou rouges, d’importantes nuances virent le jour comme les verres rubis ou verts vers 1830-1840. Cette dernière production est caractéristique de la période Bidermeier et passa de mode vers 1840.

La technique d’Egermann fut volée dans son atelier et révélée ainsi au grand jour. Saint Louis acquis alors le procédé. Cette rare paire de vases est caractérisque de la production des années 1830 en Bohème.