Charles Quinsac (1811-1879) La Procession des Rogations à Fronsac - Libourne Bordeaux Dordogne flag


1344910-main-6654a3bd88d3b.jpg 1344910-6654a3ec2fb2b.jpg 1344910-6654a3ec507db.jpg 1344910-6654a3ec6d316.jpg

Description de l’antiquite :

"Charles Quinsac (1811-1879) La Procession des Rogations à Fronsac - Libourne Bordeaux Dordogne"
Claude Aimé Charles QUINSAC
(Bordeaux, 1811 – vers 1879)
La Procession des Rogations à Fronsac
Huile sur toile à vue ovale
H. 54,7 cm ; L. 63,6 cm
Signée en bas dans le motif et datée 1838

Références : Rapport de la quatrième exposition de la Société Philomathique. Peinture. Paysages. « M. Quinsac. Petits tableaux peints avec finesse. Le jury a particulièrement remarqué sa procession des Rogations ».

On a peu d’éléments sur la vie de Charles Quinsac, alors qu’il eut une véritable carrière de peintre, attestée par les nombreuses œuvres qu’il présenta aux expositions de Bordeaux : expositions de la « Société d’encouragement des Amis des Arts » ou des « produits des arts et de l’industrie » à la Société Philomathique entre 1827 et 1850 (une vingtaine d’œuvres mentionnées) ; Salon des Amis des Arts entre 1852 et 1879 (32 peintures ou dessins). Il participa aussi au Salon à Paris en 1835 et 1844. Les catalogues des expositions bordelaises, recensées par Serge Fernandez, nous donnent cependant quelques indications sur cet artiste :

1°) Charles Quinsac apprit la peinture auprès de Jean-Paul Alaux dit « Gentil » (1788-1858), qui fut professeur au lycée de la Ville et conservateur du musée de peinture. Frère de Jean Alaux dit « le Romain », peintre officiel de Louis-Philippe, Jean-Paul Alaux fut l’un des meilleurs paysagistes bordelais des temps romantiques. Son rôle dans la création d’une école de paysage à Bordeaux, dès la première moitié du XIXe siècle, a clairement été sous-estimé. Quinsac conserva de bons rapports avec ce maître bordelais puisqu’il déclare résider chez lui en 1852.

2°) Notre artiste vit et travaille d’abord à Libourne, où il réside en 1827 – année où il expose deux vues prises aux environs de Libourne, dont l’une montre déjà Les Rogations. En 1835, il présente à Bordeaux un Intérieur de l’église souterraine de Saint-Emilion, ainsi que la Maison où furent arrêtés les Girondins à Saint-Emilion. A Paris, il expose en 1835 le Cloître d'un ancien couvent à Saint-Emilion. Depuis 1830, il est domicilié à Bazas, où il enseigne sans doute le dessin.

3°) En 1850, Quinsac habite à Toulouse, rue de l’Echarpe. Il résidera jusqu’à la fin dans cette ville où il sera nommé vers 1876 professeur à l’école des beaux-arts. S’il peint toujours des paysages, il aborde aussi des sujets religieux ou historiques, comme L’Enfance de Giotto, peintre florentin. Il expose souvent des dessins au fusain (y compris à Londres au dire de Bénézit).

Notre tableau de 1838 est-il la reprise de celui présenté en 1827 sous le titre : Les Rogations. Vue prise aux environs de Libourne ? On y reconnaît le tertre de Fronsac, bordé par un méandre de la Dordogne. Ce qui en fait l’un des premiers paysages du Libournais. Héritières des antiques rituels de fécondité, les processions des Rogations se tenaient à travers les campagnes pendant les trois jours qui précédaient l’ascension, dans le but de favoriser la prospérité des moissons.
 
Prix: 4 200 €
Artiste: Charles Quinsac
Epoque: 19ème siècle
Style: Louis Philippe-Restauration-Charles X
Etat: Parfait état

Matière: Huile sur toile
Longueur: 55 cm
Largeur: 64 cm

Référence (ID): 1344910
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Galerie de Frise" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Tableaux Paysages, Louis Philippe-Restauration-Charles X"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Galerie de Frise
Spécialiste Tableaux Anciens
Charles Quinsac (1811-1879) La Procession des Rogations à Fronsac - Libourne Bordeaux Dordogne
1344910-main-6654a3bd88d3b.jpg
06 77 36 95 10


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form