Opium. Art et histoire d’un rituel perdu

Opium. Le mot évoque à lui seul un univers mystérieux mêlant aventure et romantisme ténébreux. L’opium est considéré comme un don du ciel, mais aussi comme la pire des misères.

Dès l’Antiquité, il est question de l’effet miraculeux du suc qui est extrait du Papaver somniferum. Il est connu dans le monde entier pour agir efficacement contre divers maux et pour soulager la douleur. Il représente aussi un moyen de s’évader de la triste réalité.

Nombreux sont les écrivains et artistes qui se sont inspirés des visions provoquées par l’opium. En tant qu’article de commerce, l’opium a revêtu une importance économique énorme. Il a servi de levier aux Anglais pour forcer la porte – close depuis des siècles – de l’Empire céleste, ce qui conduisit la Chine à sa perte. Depuis lors, les chinois considèrent l’opium comme le symbole de l’exploitation et de l’humiliation étrangère.

A travers cet ouvrage, qui présente pour la première fois au public une sélection des pipes à opium et d’accessoires aussi splendides que rares, les auteurs sauvent de l’oubli un pan de culture pratiquement inconnu. C’est tout le rituel de l’opium, où s’exprime la richesse de l’artisanat chinois ainsi que son incomparable beauté, qui est ici montré.

Auteur: Ferry -M Bertholet

Editeur: Citadelles & Mazenod