17 Dessins Préparatoires Auguste Lepère Pour La Procession Fête Dieu Nantes 1901 flag

17 Dessins Préparatoires Auguste Lepère Pour La Procession Fête Dieu Nantes 1901
Agrandir les 12 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"17 Dessins Préparatoires Auguste Lepère Pour La Procession Fête Dieu Nantes 1901"
Très intéressante découverte que la mise a jour de cet ensemble de 17 dessins préparatoires de la superbe estampe intitulée "la procession de la fête-dieu a Nantes en 1901" et montre l'énorme préparation afin d'exécuter l'estampe la plus parfaite pas étonnant que Louis Auguste Lepère *soit considéré comme l'un des meilleurs graveur ,illustrateur et peintre français.
cet ensemble d'esquisse porte la marque A.Lepère au tampon et fut probablement acheté lors de la vente de l'atelier de celui-ci.
la dernière esquisse est très intéressante car elle varie avec l'épreuve finale mais y montre déja une superbe réalisation qui sera conservé dans les plus grands musées du monde a l'instar du Victoria et Albert museum et dans de nombreuses publications comme :
Jacquelynn Baas,Auguste Lepère and the Artistic Revival of the Woodcut in France(Ann Arbor, Mich.: University of Michigan, University Microfilms International,1982).
A. Lotz-Brissonneau,G. M.Texier-Bernier, and J. Lethève,Catalogue Raissonné de l’œuvre gravé d’August Lepère (1849–1918)(Paris: Editions Antoine Laurentin,2002).
cet ensemble se compose de 17 pièces dont 8 cartons épais et 8 dessins sur papier et le dernier est un crayon gras et gouache sur papier collé sur carton.
les cartons mesurent :33 cm x 50 cm.
*Louis Auguste Lepère, né àParisle30novembre1849, et mort àDomme(Dordogne) le20novembre1918, est ungraveur,illustrateuretpeintrefrançais. Il est considéré comme l'un des plus grands graveurs français. Fils du sculpteurFrançois Lepère, élève deFrançois Rude, le jeune Auguste Lepère entre en 1862 comme apprenti dans l’atelier du graveurJoseph Smeeton, où il travaille jusqu'en1867, graveur auMagasin pittoresqueet associé deJoachim-Jean Cosson. Parallèlement, il suit des cours de dessins sous la direction deLecoq de Boisbaudranà lapetite Écoleà Paris. C'est à cette époque qu'il fait la connaissance des graveursHenri PaillardetEugène Dété, avec lesquels il restera en contact toute sa vie. Il participe à laGuerre de 1870en s'engageant au12ebataillon de la Garde mobile de la Seine, puis est transféré au4ebataillon duFort d'Issy. En1872, il crée un atelierrue des Abbessesà Paris avec Henri Paillard. Il travaille pourLe Monde illustré,L'Illustration, laRevue illustrée, leMagasin pittoresque. Il grave d’aprèsDaniel ViergeetEdmond Morin. La «gravure de teinte» (qui privilégie le rendu des demi-teintes) alors en vogue atteint son stade extrême, donnant des œuvres qui, dans l’excès de la virtuosité de ses praticiens, sombrent dans une grisaille uniforme. Lepère suit l’hostilité affichée parFélix Bracquemondenvers ce procédé, et se tourne vers les primitifs, les graveurs de l'époque romantique, et même lesJaponais, dans un retour à plus de simplicité. Dans un domaine voué depuis longtemps à l’interprétation, voire à la reproduction des illustrateurs ou des peintres, et, de plus en plus, de la photographie, Lepère revient à la gravure originale. Entre1876et1878, il se livre à la décoration de faïences chezFrançois Laurinà lafaïencerie de Bourg-la-Reineet devient membre de l'Union syndicale de peintres et de sculpteurs. C'est en septembre1877qu'il se marie. De cette union naîtront trois enfants. À partir de1882, il se rend régulièrement àJouy-le-Moutierpour peindre sur le motif. En1888, il crée avecFélix Bracquemond,Daniel Vierge,Tony Beltrand, la revueL'Estampe originalequi parait jusqu'en 1895 et promeut l'esthétiqueArt nouveau, puis il partage la direction artistique de la revueL'Image, avecLéon Ruffeet son fondateur Tony Beltrand, tentative éphémère publiée par la Corporation des graveurs sur bois pour remettre à l’honneur lagravure sur boisbattue en brèche par les techniques nouvelles. Il se met à la gravure sur bois de fil, mais aussi à l'eau-forteet à lalithographie. Dans cette période où lejaponismea une grande influence sur les arts décoratifs, Henri Rivière réalise à partir de cette date, de 1888 à 1902,Les Trente-six vues de la Tour Eiffel. En 1891,Vallotonrenouvelle également lagravure sur bois avec Gauguin ouÉmile BernardetToulouse-Lautrecrévolutionne à son tour l'art de l'affiche, en dessinant la même année celle destinée au célèbrecabaretouvert en 1889, intituléeMoulin-Rouge - La Goulue, que suivra celle réalisée en 1894 parAlfons MuchapourSarah Bernhardtdans le rôle deGismonda. D'autres publications et revues consacrées à la promotion des arts graphiques succèderont àL'Estampe originale, telles queL’Épreuve, Journal-album d'arten 1894,Les Maîtres de l'afficheen 1895,L'Imageen 1896 ouL'Estampe moderneetL'Estampe et l'Afficheen 1897, dans cette période considérée comme l'âge d'or de l'«affichisme». Il a été membre de la délégation de laSociété Nationale des Beaux Artsde 1901 à 1905. Auguste Lepère est aussi un peintre:peintures à l'huile,aquarelles,pastels. Il peint à Paris, où il a vécu; àFontainebleau, qu'il découvre avec son ami le peintreAdrien Lavieille, fils d'Eugène Lavieille; enVendée, où il séjourne à plusieurs reprises, invitant àSaint-Jean-de-Monts, où il achète une maison, des amis, tels qu'Adrien Lavieille, et sa fille,Andrée Lavieille, artiste peintre également, les graveursJacques Beltrand, fils de Tony Beltrand, etFélix Noël, l'éditeur et marchand d'estampesEdmond Sagot; àJouy-le-Moutier, où il revient régulièrement; àCrèvecœur-le-Granden Picardie; àVendôme, où il se rend chez Andrée Lavieille, mariée àPaul Tuffrau; en Provence, où il est invité parGabriel Hanotaux; enItalie; à Domme en Dordogne, où il finit ses jours chez sa fille Suzanne Texier-Bernier. En1892, il fait l'acquisition d'une maison àSaint-Jean-de-Monts. Il sera avecCharles Milcendeauà l'origine du groupe des peintres dit «de Saint-Jean-de-Monts». Auguste Lepère a exposé dès1870, gravures et peintures, dans différents Salons:Salon des artistes français, Salon despeintres-graveurs français, Salon de laSociété nationale des beaux-arts.

Prix : 5100 €
Artiste : Louis Auguste Lepère (1849-1918)
Epoque : 20ème siècle
Style : Art Nouveau
Etat : Bon état

Matière : Dessins
Longueur : 50
Largeur : 33

Référence (ID) : 552041
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
wait...
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"A Brocantique" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Dessins, Art Nouveau"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
A Brocantique
Antiquaire généraliste,antiquités asiatiques et du monde
17 Dessins Préparatoires Auguste Lepère Pour La Procession Fête Dieu Nantes 1901
0297253637
0664293786


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form