Porteur d'eau Maroc - Jean TARRIT 1865-1950 flag

Porteur d'eau Maroc - Jean TARRIT 1865-1950
Agrandir les 10 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Porteur d'eau Maroc - Jean TARRIT 1865-1950"
Signature sur le côté droit de la terrasse : Jean Tarrit Daté: 1913 Titré sur la face avant de la terrasse: Porteur d’eau Maroc. Epreuve en bronze patine brune, reposant sur un socle rectangulaire en marbre vert des Alpes (marbre en bon état).
Hauteur 43 cm avec marbre, 40 cm sans marbre
12 kilos

Né le 31 décembre 1865 dans la petite commune de Châtillon-sur-Chalaronne, dans l’Ain, le jeune Jean Tarrit se révéla très tôt doué pour le dessin et la sculpture: il n’aimait rien tant que tailler les branches de saules pour leur donner forme. Il intégra l’école des Beaux-Arts et travailla dans les ateliers de Jules Thomas et d’Augustin Moreau-Vauthier. Il ouvre son propre atelier et, à partir de 1895, exposa régulièrement au Salon des Artistes français. S’il ne dédaignait pas le plâtre, l’argile ou la pierre, il n’aimait rien tant que sculpter le bois. Inspiré dans sa jeunesse par les individus qu’il croisait dans la rue, il s’orienta ensuite vers des sujets plus animaliers et sculpta, avec une grande affection les chats.
A partir de 1910, attiré par le Maroc, il y effectue de nombreux voyages, et présente ses œuvres aux Salons de la Société des Peintres Orientalistes français et de la Société coloniale des Artistes français. C’est ainsi qu’il présenta, en 1914, le Porteur d’eau marocain, ainsi qu’un Marocain revenant du marché qui lui valent une bourse coloniale. Jean Tarrit s’installe donc à Tanger et ne produit plus que des œuvres inspirées du Maroc. Il expose au Salon de la Société Coloniale des Artistes français. Il est fait chevalier de la Légion d’Honneur en février 1938. Homme simple, loyal et généreux, il était, malgré sa discrétion, fort apprécié de tous. Il s’éteignit rue des Vignes, à Tanger, le 2 mai 1950.

L'oeuvre : Les yeux clos sur son effort, les traits las, l’échine courbée sous le poids de l’outre en peau de bouc gonflée par le précieux liquide, le guerrab, le porteur d’eau transporte vaillamment son chargement. Il fut un temps, celui où vivait l’artiste, où dans les souks, les médinas, tous n’avaient pas l’eau courante. Les porteurs d’eau l’acheminaient depuis l’oued, la citerne, la fontaine… Il avait à charge un quartier, et du matin au soir, tel Sisyphe, il faisait des allers-retours entre le puits et les endroits où il livrait le précieux liquide.

Pour aller plus loin : www.lestresorsdegamaliel.com/sculptures/51-porteur-deau-marocain.html

COPYRIGHT Lestresorsdegamaliel.com
Prix : 2600 €
Artiste : Jean Tarrit 1865-1950
Epoque : 20ème siècle
Etat : Bon état

Matière : Bronze
Longueur : 27
Largeur : 16
Hauteur : 43
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Ajouter cet objet à votre sélection
Suivre cet antiquaire
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Les Trésors de Gamaliel" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Bronzes Anciens, Orientaliste"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Les Trésors de Gamaliel
Bronzes d'édition & Peintures XIXème début XXème & Bijoux Anciens
Porteur d'eau Maroc - Jean TARRIT 1865-1950
06 38 91 53 60


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form