objet vendu

Marie Louise Adélaïde d'Orléans Par Pierre Gobert (1662-1744) Et Atelier

Marie Louise Adélaïde d'Orléans Par Pierre Gobert (1662-1744) Et Atelier
photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Marie Louise Adélaïde d'Orléans Par Pierre Gobert (1662-1744) Et Atelier"
Huile sur sa toile et châssis d’origine
Important cadre d’époque en bois richement sculpté et doré
Dimensions totales avec cadre: 107 x 90 cm

Portrait de Marie Louise Adélaïde d'Orléans, dite « Mademoiselle d'Orléans » née à Versailles le 13 août 1698 et morte à Paris le 20 février 1743.

Fille de Philippe d'Orléans (1674-1723), duc de Chartres, futur duc d'Orléans et Régent du royaume, et de Françoise Marie de Bourbon (1677-1749), elle est une petite-fille de Louis XIV. Elle est d'abord appelée "Mademoiselle de Chartres" à la suite de sa tante Élisabeth-Charlotte d'Orléans qui épousa en octobre 1698 le duc Léopold Ier de Lorraine puis en 1710 "Mademoiselle d'Orléans" après que sa sœur aînée ait épousé le duc de Berry.

Il fut un moment question de lui faire épouser Louis-Auguste de Bourbon, fils aîné du duc du Maine, mais elle refusa de s'allier avec le fils d'un prince légitimé. Le prétendant Stuart n'eut pas plus de chance. En revanche, elle aurait aimé épouser le chevalier de Saint-Maixent qui lui avait sauvé la vie au cours d'une chasse. Sa famille s'opposa à cette mésalliance.

Ce refus qui la blessa, la débauche dans laquelle s'enlisait sa sœur aînée, la "Messaline de Berry", et enfin le mariage que dut accepter sa cadette, Charlotte-Aglaé d'Orléans (1700-1761) pour éviter le scandale de sa relation avec le duc de Richelieu, l'incitèrent à consacrer sa vie à Dieu.

Peintre Français, PierreGobert(Fontainebleau, 1662 – Paris, 1744)est le fils du sculpteur Jean IIGobert. Il est reçu à l'académie Royale de Peinture et de Sculpture le 31 décembre 1701 en tant que portraitiste. Il devint le peintre préféré des grandes dames de la cour à Versailles à la fin règne de Louis XIV comme le montre le nombre important de portraits de celles-ci qu’il réalisa.

Il a pour habitude d’utiliser la mythologie dans ses œuvres. Et là, il semble évident qu’il a peint le modèle de notre portrait sous les traits de la déesse du printemps, Flore. D’autres portraits de dames importantes sont traités de la même manière avec de nombreuses fleurs brodées sur le corsage. Il peint en 1725 Marie Leszczynska portant une robe identique à notre tableau.

Œuvre en rapport:
Marie Louise Adélaïde d'Orléans par Pierre Gobert, musée de l’Hermitage Saint Petersburg. «Il s’agit d’une version très similaire à la nôtre»

Très bel état d’origine. Vendu avec facture détaillée & certificat d’expertise.
Facilité de paiement.

Voir plus d'objets de cet antiquaire

Antiquités - Tableaux portraits

CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Recevez notre newsletter

Galerie FC Paris
Tableaux Anciens & Sculptures

Marie Louise Adélaïde d'Orléans Par Pierre Gobert (1662-1744) Et Atelier
06 26 62 14 87


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form