Belle Huile/ Toile Ile Au Moine Golf Morbihan Bretagne Pierre Emile Lelong (1908-1984) -61x46 flag

Belle Huile/ Toile Ile Au Moine Golf Morbihan Bretagne  Pierre Emile Lelong (1908-1984) -61x46
Agrandir les 1 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Belle Huile/ Toile Ile Au Moine Golf Morbihan Bretagne Pierre Emile Lelong (1908-1984) -61x46 "
Belle Huile/ Toile Ile Au Moine Golf Morbihan Bretagne Pierre Emile Lelong (1908-1984) -61x46


Pierre Émile Lelong, né le24mars1908àNeuilly-sur-Seine1et mort le29juin1984dans le16e arrondissement de Paris1, est unartiste peintrefrançais.

Pierre Emile Lelong est né en 1908 à Neuilly-sur-Seine . Son père, Albert Lelong, était un militaire alsacien; sa mère, Marie Odette Collot, est issue d'une famille parisienne. Elle est décédée à l'âge de six ans, au déclenchement de la Première Guerre mondiale en 1914. Pierre a été élevé en grande partie par sa grand-mère, Madeleine Collot et sa grand-tante Huguette. Il a commencé à dessiner et à peindre dès son plus jeune âge. Dans les années 1920, il suit des cours à l'Atelier Julien à Paris , mais arrête de peindre à la fin de l'adolescence et au début de la vingtaine, période pendant laquelle il doit effectuer son service militaire. Après avoir terminé sa période de service, il est allé travailler pour une compagnie d'assurance, la Mutualité Agricole, où il a eu une carrière réussie et a pu voyager pendant ses vacances. Vers 1933, il recommence à peindre et en 1935 loue un atelier à Montmartre (91, rue Caulaincourt). Il a continué à travailler pour la compagnie d'assurance et à voyager. Son travail est apparu dans les journaux et magazines. Il expose pour la première fois son travail au Salon des Indépendants en 1935, et dans le cadre d'un groupe à la Galerie Rotgé. Il a détruit plus tard une grande partie de ses premières œuvres, si peu de peintures de cette période survivent. Pierre Lelong a épousé Marie-Rose Salvatori, dont la famille est venue de Trinidad , en juillet 1938, et le couple a passé quatre mois à Trinidad peu de temps après le mariage. En 1939, il déménage son atelier au 30 quai de Passy (plus tard l'avenue Président Kennedy). Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclata, il devint officier de liaison pour un régiment britannique. Il a été fait prisonnier à Dunkerque et envoyé au camp Oflag IV-D près de Dresde . Il passait son temps à dessiner ses codétenus et les événements dans le camp. Il a ensuite été transféré dans un avant-poste du Stalag IV-A, à Zittau , près de la frontière tchèque. Après au moins une tentative d'évasion ratée, il réussit en 1942 et retourna en France, où il transforma ses croquis en un livre Une Vie de Camp , publié en 1943. Il passa le reste de la guerre à Trinidad avec la famille de sa femme. Pendant cette période (1943–45), il a travaillé sur sa technique de peinture, qui avait été interrompue par son service militaire antérieur et sa carrière professionnelle. Lui et sa femme ont déménagé à New York après la guerre, où leur fils unique, Jean-François, est né. La famille revient en France en 1947 et Lelong prend un atelier au 10, rue des Batignolles. À la fin des années 40, il réalise des illustrations pour diverses revues, dont Cavalcade , Paysage , La Pensée Française , Lisez-moi , Champs-Elysées , Paris-Dimanche et Fantasia . La Galerie Doucet organise une exposition personnelle pour Pierre Lelong en 1950. Par la suite, il expose de plus en plus fréquemment: le Salon d'Automne , le Salon de la Peinture à l'Eau, le Salon des Indépendants, le Salon du Dessin. Son travail est de plus en plus connu et en 1956, il est invité à faire un portrait du compositeur Jacques Ibert . Il a également été chargé de peindre des fresques pour plusieurs clients institutionnels. Il a passé la plupart des étés dans le sud de la France et a créé un grand nombre d'œuvres représentant des bateaux, des plages, des baigneurs et des villes du sud. Une chute d'un cheval en mars 1961 a conduit à un séjour à l'hôpital, mais il s'est rétabli et a continué à peindre. Une monographie sur son travail par Gérard Mourgue a été publiée plus tard dans l'année. Il expose au Salon des Peintres Témoins de Leur Temps en 1963. En 1966, il s'installe dans un atelier au 74, rue des Plantes, dans le 14e arrondissement. L' art abstrait devenant plus populaire, il écrit des articles défendant l'art figuratif , dont «Pourquoi je suis figuratif» dans Connaissance des Hommes en 1971. Il reçoit le Grand Prix des Peintres Témoins de Leur Temps en 1973 après une exposition réussie à la Galerie Minet. Une rétrospective de son œuvre est montée à Nice en 1974 au Palais de la Méditerranée. Sa dernière grande exposition a eu lieu à la Galerie d'art de la Place Beauvau en 1980, une série d'œuvres représentant la ville de Paris. Sa santé a commencé à se détériorer l'année suivante et il est décédé le 29 juin 1984. Six mois plus tard, son fils unique a été tué dans un accident de voiture au Maroc . Exemples de livres illustrés par Pierre Lelong Une vie de camp , préface d'Henri Curtil, Presses Victor Michel, 1943. Les cent nouvelles , édition spéciale réalisée pour le Cercle des Professeurs Bibliophiles de France, 1962. L'Amour , édition préparée pour Peintres Témoins de Leur Temps, 1964. Les Français , édition préparée pour Peintres Témoins de Leur Temps, 1966. La Bruyère de Septembre , Yves Frontenac, Éditions SNPMD, 1972. L'Escalier de la Nuit , Yves Frontenac, Éditions SNPMD, 1973. L'Art d'Aimer , Ovide, Moulin de Vauboyen – Pierre de Tartas. 1973. L'Art d'Aimer , Ovide, traduction Pirault des Chaumes, Editions Roissard, 1979. Prix Prix ​​des Beaux Arts, 1945. Prix ​​Othon Friesz, finaliste, 1952. Prix ​​Portier, 1955. Prix ​​de la Biennale de Menton, 1957. Chevalier de la Légion d'Honneur, 1959. Grand Prix des Peintres Témoins de Leur Temps, 1972. Expositions individuelles Galerie Maurice Deuillet, Paris, 1958. Galerie Carlier, Paris, 1959. Leicester Galleries , Londres, 1960. Galerie Carlier, Paris, 1961. Galerie Walter, New York, 1967. Galerie Mirage, Montpellier, 1968. Galerie Carlier, Paris, 1969. Galerie Walter, New York, 1970. Distelheim Galleries, Chicago, 1971. Galerie Squarcifichi, Tokyo, 1972. Galerie d'art de la Place Beauvau, Paris, 1972. Galerie 65, Cannes, 1973. Galerie d'art de la Place Beauvau, Paris, 1973. Rétrospective, Palais de la Méditerranée, Nice, 1974. Galerie d'art de la Place Beauvau, Paris, 1976. Galerie de Noyers, Yonne, 1977. Galerie d'art de la Place Beauvau, Paris, 1978. Galerie Squarcifichi, Tokyo, 1979. Galerie d'art de la Place Beauvau, Paris, 1980. Galerie Triade, Barbizon, 1987. Pierre Emile Lelong - https://fr.qaz.wiki/wiki/Pierre_Emile_Lelong
Prix : 2000 €
Artiste : Pierre Lelong
Epoque : 20ème siècle
Style : Art moderne
Etat : Très bon état

Matière : Huile sur toile
Largeur : 61 cm
Hauteur : 46 cm

Référence (ID) : 730150
CONTACTER L'ANTIQUAIRE

"N°7 GALLERY" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Tableaux Marine, Art moderne"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter