Pendule Forme d'Un Vase Empire Vers 1800 Le Logement André-antoine Ravrio (1759-1814) flag

Pendule Forme d'Un Vase Empire  Vers 1800  Le Logement André-antoine Ravrio (1759-1814)
Agrandir les 6 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Pendule Forme d'Un Vase Empire Vers 1800 Le Logement André-antoine Ravrio (1759-1814)"
Pendule
Sous la forme d'un vase
Empire

vers 1800

Le logement
André-Antoine Ravrio
(1759-1814)

Le mécanisme d'horlogerie
Le Mesnil à Paris
Société 1806 dont le siège est à Charnier des Innocents
de 1812 à 1815 dans la rue Neuve Saint-Marc

H. 41 cm


Signé sur le cadran
Ravrio
Bronzier à Paris
Mesnil M.



Comme l'indique le cadran lui-même, le boîtier a été créé par l'estimé fondeur de bronze André-Antoine Ravrio (1759-1814), tandis que le mouvement est du Mesnil à Paris, dont les noms combinés figurent sur d'autres montres tout aussi magnifiques.

André-Antoine Ravrio, l'un des plus grands fondeurs de bronze français de la période avant et après la Révolution, était un homme d'affaires très prospère et respecté et un artiste au talent exceptionnel. En plus de ses œuvres en bronze, il a écrit et publié deux volumes de poésie et a fait jouer trois de ses pièces au théâtre de Vaudeville à Paris. Il venait d'un milieu très intéressant et très lié, ce qui a dû se révéler utile au cours de sa carrière. Son grand-père maternel était l'éminent Ebbéniste François Vandercruse, dont le fils (l'oncle de Ravrio) Roger Vandercruse, dit Lacroix, était un célèbre poète. De plus, la mère de Ravrio était la belle-sœur de l'ebbéniste royal Jean-Henri Riesener. Après avoir fréquenté une bonne école, Ravrio entre à l'Académie. Il se forme ensuite comme fondeur auprès de son père André, dont la famille travaille comme fondeurs depuis 1661. En 1774, le grand bronzier Pierre-Philippe Thomire recommande personnellement Ravrio au Comte d'Artois. Trois ans plus tard, il est reçu maître-fondeur puis rejoint Jean Baptiste Disnematin-Dorat, un doreur-argenturier parisien. En 1790, Ravrio épouse la fille de Disnematin-Dorat ; son beau-père lui vend alors ses actions, que Ravrio augmente rapidement. Comme Claude Galle, Ravrio vend non seulement ses propres bronzes mais aussi ceux des autres, et fournit à son tour les principaux ébénistes, notamment Georges Jacob, son oncle, Riesener et Guillaume Beneman.

Bien qu'il ait réussi sous le règne de Louis XVI, Ravrio, comme Thomire sous Napoléon Bonaparte, a atteint une renommée bien plus grande. Il participe à la première Exposition de l'Industrie, à Paris, en 1803 et y remporte une médaille d'argent en 1806. La même année, il fournit une série de meubles en bronze pour les appartements de l'impératrice Joséphine aux Tuileries et est nommé fondeur de bronze de l'empereur en 1810. À ce titre, il a fourni certains des plus beaux bronzes de l'Empire, notamment des boîtes de montre, des girandoles et des candélabres finement ouvragés pour de nombreuses résidences impériales aux Tuileries, à Fontainebleau, à Saint-Cloud, à Versailles, à Compiègne et à Rambouillet. Ravrio a également travaillé pour le Quirinal à Rome, Monte-Cavallo, Stupinigi près de Turin, le roi Louis de Hollande et bien d'autres personnalités et lieux remarquables.

Pour répondre à la demande, Ravrio emploie plus d'une centaine d'artisans. Ce succès a apporté des revenus considérables. Il vivait dans le grand luxe dans une grande maison pleine de beaux-arts et de mobilier, ainsi que dans une grande bibliothèque de littérature classique (à laquelle il se référait souvent lorsqu'il cherchait son inspiration artistique) ; il avait également une vaste garde-robe (qui comprenait 72 cravates). Un portrait de lui réalisé par son cousin Henri-François Riesener (1812 ; Musée du Louvre, Paris) montre un homme riche et instruit assis avec des livres, des bronzes et un carnet de croquis ouvert. Malheureusement, aucun de ses trois enfants n'a survécu, bien qu'il ait eu un fils adoptif, Louis-Stanislas Lenoir-Ravrio (1784-1846), qui est devenu son associé en 1811 et a continué l'entreprise après sa mort. On pense qu'il est mort d'un empoisonnement au mercure, d'autant plus qu'il a légué 3 000 francs à quiconque pouvait protéger les artisans des effets de la dorure au mercure. Le prix a été remporté trois ans plus tard par Darcet, fondeur et chimiste. Les bronzes de Ravrio sont considérés comme parmi les plus beaux de leur genre. Parmi les plus belles collections, on peut citer les châteaux mentionnés ci-dessus ainsi que le Stedelijk Museum Lakenhal, l'Obere Belvedere Vienna, le Musée Massena Nice et la Residenz, Munich.

Ses boîtes de montres sont parmi les plus belles de l'époque impériale et, comme une série de Pierre-Philippe Thomire, elles abritent également des mouvements de l'horloger parisien Mesnil, dont un mouvement réalisé pour l'impératrice Joséphine pour le Palais de l'Elysées. D'autres horloges avec des boîtiers de Ravrio et des mouvements de Mesnil se trouvent au musée Stedelijk de Leyde et au château de Stockholm (illustré dans Ottomeyer et Pröschel, op. cit., p. 353). Malgré la qualité de son savoir-faire et son association étroite avec les meilleurs fondeurs de son temps, on sait relativement peu de choses sur le Mesnil à Paris, bien que Tardy note que la société était basée au Charnier des Innocents en 1806 puis rue Neuve Saint-Marc de 1812 à 1815.



Inv. n° 1.758



3.975 €
Prix : 3975 €
Artiste : André-antoine Ravrio (1759-1814)
Epoque : 19ème siècle
Style : Empire - Consulat
Etat : Très bon état

Matière : Bronze doré
Hauteur : 41 cm

Référence (ID) : 687005
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
wait...
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Dr Jansen Kunsthandel" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Pendules Anciennes, Empire - Consulat"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Dr Jansen Kunsthandel
Meubles 18ème siècle et tableaux du 15ème siècle au 19ème siècle
Pendule Forme d'Un Vase Empire Vers 1800 Le Logement André-antoine Ravrio (1759-1814)
0049-2651-704220
0049-170-2753036


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form