Ernest Ponthier De Chamaillard , Les Lavandières Sur l' Aven flag

Ernest Ponthier De Chamaillard , Les Lavandières Sur l' Aven
Agrandir les 5 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Ernest Ponthier De Chamaillard , Les Lavandières Sur l' Aven "
Ernest Ponthier DE CHAMAILLARD (1862-1930)Les lavandières sur L' Aven
Huile sur toile signée en bas à gauche et datée 1895, (Toile 43,5 x 61 cm) .

Ernest Ponthier de Chamaillard nait le 9 décembre 1862 à Gourlizon près de Quimper dans une famille bretonne à tendance monarchiste.
Renvoyé de chez les jésuites de Vannes pour son anticonformisme, il suit des études de droit à Rennes. Plus attiré par l'art, les poètes et les distractions que par ses dossiers, il est pourchassé par les créanciers et soumis à un conseil judiciaire par sa famille.
Les tensions familiales sont à leur comble lorsqu'il rencontre en 1886 lors de son premier séjour à Pont-Aven Louise Lamour, qu'il épousera plus tard à Jersey, contre l'avis familial car sa fiancée n'était que la nièce de la receveuse des Postes de Pont-Aven.
En 1888, il rencontre Paul Gauguin lors d'une vente aux enchères au château de Henan près de Pont-Aven .Trop content de délaisser le Droit, attiré par la peinture et d'un caractère enthousiaste, Chamaillard séduit Gauguin qui écrit à E. Schuffenecker le 14 août 1888 : «J'ai commencé un élève qui marchera, la bande augmente.»
Fasciné par la personnalité du maître, il se lie avec les peintres du groupe de l'école de Pont-Aven qui est à l'époque un centre artistique très renommé et intègre rapidement le groupe dont Gauguin est le chef incontesté. Tous l'apprécient pour sa générosité, sa bonne humeur, sa culture notamment littéraire et sa sensibilité.
Les années suivantes, il retrouve le Maître au Pouldu à l'Auberge de la Plage chez Marie Henry. Artiste plutôt impressionniste dans sa peinture et synthétiste dans ses aquarelles, Chamaillard révèle également son talent dans ses objets ou meubles sculptés .
En 1893, ne pouvant vivre de sa peinture ni de sa sculpture, il s'installe à Chateaulin et exerce comme avoué. L'année suivante son frère Henri est l'avocat de Gauguin dans l'affaire qui l'oppose à Marie Henry : l'artiste voulait en effet récupérer les œuvres laissées à l'Auberge de la Plage en 1890 : il sera débouté par le tribunal.
En 1901, première exposition personnelle chez Vollard, dans les années 1900, Chamaillard s'entoure des artistes qu'il a bien connus à Pont-Aven comme Seguin, Sérusier, Moret, Guillaumin, Maufra, Jourdan ou Slewinski à Chateaulin puis dans son manoir de Gourlizon. Mais en 1905, sa prodigalité envers ses amis le laisse sans ressources et l'oblige à partir à Paris, où il occupera un modeste emploi de bureau.
En 1906 et 1910, Arsène Alexandre, célèbre critique d'art, préface les catalogues de ses expositions chez Bernheim Jeune. A l'automne 1914 Guillaume Apollinaire, ami et collectionneur des aquarelles de l'artiste, avait rédigé la préface pour une exposition personnelle qui devait avoir lieu chez Ambroise Vollard, mais qui fut annulée à cause de la guerre. Deux expositions à la galerie Georges Petit en 1925 et 1930 et des participations régulières au Salon d'Automne de 1903 à 1925 font de lui un artiste reconnu par le public. Après avoir perdu ses deux fils au front, Ernest Chamaillard s'éteint à Eaubonne en 1931.
Prix : 8000 €
Artiste : Ernest Ponthier De Chamaillard
Epoque : 19ème siècle
Style : Autre style
Etat : Très bon état

Matière : Huile sur toile
Longueur : 74 cm
Hauteur : 58 cm

Référence (ID) : 320399
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
wait...
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"L'art du temps" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Tableaux Scènes De Genre, Autre style"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
L'art du temps
Antiquités, Tableaux, Objets d'art.
Ernest Ponthier De Chamaillard , Les Lavandières Sur l' Aven
02 90 74 16 81
06 79 28 21 43


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form