Maximilien BOURGEOIS (1839-1901) Grand Bronze Femme a la Lyre H:75 cm flag


Description de l’antiquite :

"Maximilien BOURGEOIS (1839-1901) Grand Bronze Femme a la Lyre H:75 cm"
Importante sculpture XIXe en bronze a patine médaille signée Max. BOURGEOIS (Maximilien Louis Bourgeois 1839-1901) La statue repose sur un innovant socle tournant portant une marque de brevet de l'époque (voir photo). Dimensions 75 cm de haut X 28 cm de large. A préciser un titre ciselé en façade intitulé "La Cigale" mettant en scène une figure allégorique de la musique avec une élégante jeune femme vêtue d'un drapé mouvementé esquissant un lent et sensuel mouvement de dévoilement de sa nudité, elle tient une Lyre dans sa main gauche tandis que sa main droite se dégage avec un attrait suave et irrésistible pour retenir l'étoffe au dessus de sa poitrine. Cette oeuvre savante et séduisante, démontre que le sculpteur a agencé des éléments symboles (la lyre, le vent...) et des attitudes (les yeux...) dont la combinaison peut nous aider à comprendre la scène. Cet agencement semble former une allégorie, c'est-à-dire un moyen qu'emploie l'artiste pour faire naître et communiquer des pensées spirituelles, des idées abstraites à l'aide de figures symboliques et de personnages mythologiques. Dans cette construction, la lyre fait référence à Apollon le dieu musicien par excellence, le vent à Zéphyr, le messager des Dieux, intermédiaire entre les cieux et les hommes. La musique apporte donc du plaisir aux dieux et aux hommes, davantage, elle crée un lien entre les humains et les Dieux, ce que confirme la position de la jeune femme entre ciel et terre. Cette puissance de la musique dépasse la condition humaine et par son truchement, elle peut permettre aux hommes de dépasser leur condition.

Maximilien Louis Bourgeois est un sculpteur formé à l'Ecole des beaux arts de Paris sous la direction de François Jouffroy (1806-1882) avant de devenir l'élève du sculpteur Émile Thomas (1817-1882) il fait ses premières réalisations artistiques chez un modeleur d'orfèvrerie, puis dans son propre atelier situé au 103 rue de Sèvres à Paris. Bourgeois modèle des bustes, des statues, des médaillons et des médailles de sénateurs et de députés, celles du centenaire de la République et de l'École polytechnique. Il réalisera la célèbre sculpture en pierre d'Eustache Le Sueur ornant la façade de l'Hôtel de ville de Paris. Exposant chaque année depuis 1863 au Salon des Artistes français. Oeuvres connues : Monument au général Beaurepaire ( 1888 ) Angers, pont de Verdun. La fontaine monumentale à La Chaux de Fonds vers 1888. Le Charmeur de Serpent 1862 ou 1864 Jardins du Luxembourg à Paris. Allégorie de la céramique Musée de Nantes 1899. Mercure sculpture en marbre aux musées des Beaux Arts de Bordeaux.
Prix: 3 500 €
Artiste: Maximilien Louis Bourgeois (1839-1901)
Epoque: 19ème siècle
Style: Napoleon III
Etat: Bon état

Matière: Bronze
Longueur:
Largeur:
Diamètre:
Hauteur: 75 cm
Profondeur:

Référence (ID): 1219672
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Galerie Tramway" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Bronzes Anciens, Napoleon III"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Galerie Tramway
Objets d'Art, Mobiliers, Tableaux, Arts Décoratifs
Maximilien BOURGEOIS (1839-1901) Grand Bronze Femme a la Lyre H:75 cm
1219672-main-654008d16d783.jpg
06.65.52.05.40


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form