Saint Roch, France XVIe Siècle flag


Description de l’antiquite :

"Saint Roch, France XVIe Siècle"
Une statue en chêne à polychromie originale, Roch de Montpellier. La sculpture a une hauteur de 57 cm et est découpée d'une seule pièce, socle compris. Nord de la France, XVIe siècle.

Auparavant, on supposait qu'il était né vers la fin du XIIIe siècle (1295) et qu'il était décédé en 1327. Les dernières recherches suggèrent qu'il est né en 1350. Ses parents étaient des citoyens aisés. Dès sa naissance, il avait une tache de vin en forme de croix sur le côté gauche : c'était considéré comme un signe de Dieu.

Après la mort de ses parents, il décide de vivre la vie d'un pèlerin. Il distribuait son argent aux pauvres et confiait la gestion de ses biens à un oncle. Alors il partit. S'il venait quelque part où il y avait une peste ou une autre maladie, il y restait pour soigner les malades. Il a réussi à en guérir certains en faisant le signe de croix.

Finalement, il arrive à Rome, où il passe trois ans. Sur le chemin du retour, il fut de nouveau retardé dans la ville de Plaisance en raison des victimes de la peste à soigner. Là, il fut finalement lui-même frappé par la maladie et se retira dans une forêt voisine, craignant de contaminer d'autres personnes. Il a été découvert par un châtelain voisin, parce que son chien s'enfuyait avec un morceau de pain. Une enquête plus approfondie a révélé que l'animal fournissait de la nourriture à Rochus de cette manière. La légende raconte que le châtelain n'était pas très apprécié dans sa communauté. Mais le mérite de Roch leur a rappelé qu'il faut aimer son prochain comme soi-même. Ainsi, le châtelain fut réintégré dans la vie du peuple.

Finalement, Roch fut guéri de la peste et rentra chez lui. Il y avait une guerre civile là-bas à cette époque. Il fut aussitôt pris pour un espion. Personne ne l'a reconnu, pas même sa propre famille. Pas même le juge devant lequel il devait rendre des comptes. Et ce juge était l'oncle qui gérait sa succession.

Roch reste silencieux, à l'instar de Jésus devant Pilate... L'atmosphère devait être si hostile qu'il pouvait être sûr d'avance que personne ne le croirait. Il a été jeté en prison. Il y vécut encore cinq ans (huit même selon la légende). Puis il est mort. Selon une version, il aurait été reconnu après sa mort parce qu'il était porteur de documents d'identité. Une lecture plus romantique raconte que sa grand-mère l'a reconnu grâce à la tache de vin frappante en forme de croix sur son côté gauche...
Prix: 2 450 €
Epoque: 16ème siècle
Style: Haute époque-Renaissance-Louis XIII
Etat: Très bon état

Matière: Bois peint
Longueur:
Largeur:
Diamètre:
Hauteur: 57 cm
Profondeur:

Référence (ID): 1218460
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Wilco de Keijzer" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Sculptures Bois, Haute époque-Renaissance-Louis XIII"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Wilco de Keijzer
Art Anciens et Antiquités
Saint Roch, France XVIe Siècle
1218460-main-653d2a5c06584.jpg
+31 6 55115934


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form