Maisons Marnyhac et Samson – Guéridon en porcelaine et bronze dans le goût chinois

Guéridon en porcelaine et bronze à deux patines composé d’un plat reposant sur un vase et soutenu par trois quilins. Napoleon III, vers 1880

Monogramme ES pour Edmé Samson.
Monture en bronze réalisée par la Maison Marnyhac.

Maisons Marnyhac et Samson – Guéridon en porcelaine et bronze dans le goût chinois. (c) Galerie Lamy Chabolle, Proantic

La maison Marnyhac est le nom commercial de la Société des Marbres et Bronzes Artistiques, établie avenue de l’Opéra puis rue de la Paix à la fin du XIXe siècle. Elle se spécialise dans la production d’objets de luxe et participe notamment à l’Exposition Universelle de 1878 où elle obtient une médaille et rivalise avec les plus grandes maisons.

(c) Galerie Lamy Chabolle

La deuxième moitié du XIXe siècle se caractérise par l’éclectisme des sources d’inspiration ; l’Extrême-Orient connaît en effet un regain d’intérêt avec l’ouverture du Japon sur le monde occidental à partir de 1868. La vogue pour les « japoneries » et les « chinoiseries » se reflète dans les créations contemporaines, intégrant un vocabulaire japonisant ou sinisant dans leur décor, qui correspond parfaitement au goût de l’époque.