Poitou – Ortelius Cartographer – Original Antique Map flag

Poitou – Ortelius Cartographer – Original Antique Map
Click to enlarge the 1 pictures.

Object description :

"Poitou – Ortelius Cartographer – Original Antique Map"
Orignal antique map print around 1580. Ortelius cartographer.
Nice original coloring
Very good condition
Latin explanation at the back.
Format sheet : 53,5 x 41,5 cm.
Format copper : 51 x 36,5 cm.
Original antique map of 1580.

Possibilités de réglement en ligne sur notre site :https://www.cartes-livres-anciens.com

Ortelius
Abraham Ortell (Ortel, Ortels, Ortelius), né le 14 avril 1527 et mort le 28 juin 1598, fut reconnu avec Gérard Mercator comme le «père de notre géographie moderne».
À la mort de son père, Abraham avait douze ans. Son oncle Jacques van Meteren partagea toute son affection entre son fils Emmanuel et son neveu Abraham. Alors qu’Emmanuel poursuivait ses études d’humanités àTournaiet àDuffel, son cousin devait abandonner celles qu’il venait d’entamer et commencer son apprentissage dans un atelier de graveur de cartes. Dès 1547, il est inscrit à laguildede Saint-Luc en qualité d’enlumineur de cartes. Il reprit aussi l’affaire d’antiquaire de son père. Chaque année, Abraham se rendait àFrancfortoù se tenait la plus grande foire aux livres d’Europe. Il y achetait des cartes et des objets précieux qu’il revendait à ses clients.
Une rencontre devait avoir sur la vie d’Ortelius une grande influence. C’est en 1554, à Francfort, qu’il fit la connaissance deGerardus Mercator. Celui-ci venait de publier sa carte de l’Europe, carte qui avait été un véritable événement dans le monde scientifique du temps. Les rapports commerciaux établis entre les deux hommes se transformèrent vite en amitié. Mercator, mathématicien, eut tôt fait de communiquer son enthousiasme à son jeune émule.
Pour Ortelius, la voie qu’il s’était tracée, s’élargissait vers de nouvelles ambitions : l’enlumineur de cartes allait désormais s’attacher à les tracer, à les composer et à les réunir.
En 1560 en compagnie deGerardus Mercator, deFranz Hogenberg, dePhilippe Galleet deJan Sadeler, il visitaTrèveset la Lorraine. ÀPoitiers, les voyageurs s’arrêtèrent devant laPierre-Levée, monument druidique et y gravèrent leurs noms. Pour Ortelius, c’est bien là, semble-t-il, sa première signature de géographe! De retour à Anvers, il réunit ses observations et dessina sa première carte.
À cette époque, les grands armateurs anversois possédaient des officines destinées à tracer la route des navigateurs, à prévoir les directions des vents et à évaluer les dangers de perte des navires.
Les armateurs gardaient de grandes cartes, stockées en rouleaux, véritables itinéraires tracés. La lecture en était difficile, l’usage peu pratique. Profiter des expériences acquises, grouper les divers itinéraires, ramener les cartes à une unité de projection, présenter ces documents sous un format maniable, les compléter à l’aide des dernières découvertes, en un mot, composer un atlas, tel sera le but d’Ortelius. Il y parviendra avec succès.
LeTheatrum orbis terrarumsortit de presse, le 20 mai 1570, imprimé aux frais de l’auteur, chez Gilles Coppens, à Anvers. L’ouvrage était dédié au roiPhilippe II d’Espagne, et comptait 53 cartes.
Ce livre, qui avait demandé plusieurs années d’un travail intensif, répondait à un besoin public. Il connut, dès son apparition, un succès prodigieux. La première édition fut rapidement épuisée et, la même année, paraissait une deuxième édition latine. En 1571, une troisième édition latine et une édition flamande; l’année suivante, une édition allemande et une édition française.
Mercator ne ménagea pas d’éloges son confrère ; les deux géographes, rivaux de gloire, étaient liés par une solide amitié. Ils étaient d’ailleurs d’un génie différent; le premier calculait les coordonnées, élaborait, organisait; le second assemblait les matériaux, les améliorait et les publiait avec grand soin.
Ortelius n’eut pas seulement le mérite de populariser l’étude de la géographie, il suscita de nouvelles recherches et, grâce à lui, de nombreuses cartes furent levées et publiées. LeTheatrumeut une vogue considérable et connut 25 éditions du vivant de son auteur; le succès perdura, après sa mort, jusqu’en 1612.
L’ouvrage était d’un prix élevé, il coûtait 30 florins ; etMax Roosesécrivit que l’atlas d’Ortelius était le livre le plus cher du XVIe siècle
Price : 450 €
Period:16th century
Style:Other Style
Condition : Très bon état

Material : Papier

Reference : 556169
Contact Dealer
wait...
Go to the dealer's gallery
Print

"Patrick Serouge" see more objects from this dealer

"Ancient Maps, Other Style"

more objects on Proantic.com
Subscribe to newsletter
Patrick Serouge
Antique Maps - Atlas - antique Engraving - Rare Books
Poitou – Ortelius Cartographer – Original Antique Map
+33(0)6 12 89 90 97


*We will send you a confirmation email from info@proantic.com Please check your messages, including the spam folder.

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form