Portrait De La Marquise Alessandra Malvezzi, Pier Francesco Cittadini (1616 - 1681) flag


Description de l’antiquite :

"Portrait De La Marquise Alessandra Malvezzi, Pier Francesco Cittadini (1616 - 1681)"
Pier Francesco Cittadini, dit le Milanais (Milan, 1616 - Bologne, 1681) attribué
Portrait de la marquise Elena Alessandra Malvezzi (née en 1627), à l'âge de 35 ans, avec son Cavalier King

Il porte les armoiries héraldiques de la famille Malvezzi en haut à droite
Inscription au nom de la dépeinte Alexandra Mal (vezzi) et datant de l'année des domaines MDCLXI, année 1661

Peinture à l'huile sur toile
76 x 52 cm., dans un cadre ancien 95 x 79 cm.

** Tous les détails relatifs à cette peinture peuvent être consultés à l'adresse suivante - lien -

La peinture, d'une qualité incontestable, est attribuée à Pier Francesco Cittadini, connu sous le nom de Milanais pour sa ville natale, qui après une formation initiale s'installe à Bologne où il a eu une grande fortune et où il est présumé qu'il a représenté notre portrait, la jeune marquise Elena Alessandra Malvezzi. L'œuvre porte, en haut à droite, les armoiries nobles de la famille, l'inscription avec son nom et l'année d'exécution (la femme avait donc environ 35 ans).

C'est donc un document très précieux, qui présente la noble immortalisée dans l'opulence de sa robe et distinguée par une allure aristocratique, comme membre d'une des familles nobles les plus influentes de Bologne.

Précieux car on ne connaît qu'un seul autre tableau dans lequel on retrouve Alessandra Malvezzi représentée, et précisément le grand 'Portrait de famille' *, exécuté vers 1645, conservé dans leur demeure historique, le Château Malvezzi-Campeggi ou Rocca Sforzesca di Dozza (Bologne) ; cet ouvrage, également attribué à Cittadini, voit immortalisé, outre le marquis Carlo Filippo Malvezzi (1595 - 1665) et son épouse Ginevra Barbieri (-1692), tous les nombreux descendants de leurs neuf enfants [1], dont Alessandra, la l'aînée et donc représentée presque dix-huit ans, prenant un livre des mains de sa mère.

Revenant avec attention à notre tableau, la marquise est représentée avec une robe somptueuse selon la mode typique de l'époque, qui célèbre son élégance aristocratique, tandis que de la main droite elle touche la broche bijou placée à hauteur de la poitrine et avec le gauche tient son petit Cavalier King. La toile a peut-être été commandée à l'occasion de son mariage, car la présence de l'animal de compagnie avait une signification précise : la fidélité du chien étant une caractéristique si connue, elle déclarait en même temps les vertus de la femme.

Le portrait reprend la disposition iconographique typique du portrait lombard-émilien de Cittadini, dans laquelle le peintre ne s'en tient pas à la simple reproduction physionomique, mais prête également attention aux gestes, correspondant à un véritable code symbolique : une main de femme tient le chien, déjà évoqué comme symbole de fidélité, l'autre touche la perle pendante du bijou, symbole de l'amour dans sa plénitude, de l'innocence. Même la forme de la robe, avec un voile qui s'étend autour du cou, fait allusion à la pudeur de la dame et à sa pureté.

Le tableau en question témoigne de toutes les qualités attribuées à l'artiste, synthétisant l'austérité du réalisme de la tradition lombarde du XVIIe siècle, avec le raffinement du monde émilien représenté par Cesare et Benedetto Gennari, sans négliger l'élégance et la somptuosité de une image traditionnelle romaine, vénitienne et flamande.

Enfin, il convient de mentionner la description vestimentaire méticuleuse avec laquelle l'auteur a défini les tissus des vêtements, de sa riche robe en soie ivoire avec des motifs de brocart, des broderies de corail formant des motifs d'œillets et des rehauts d'or savants typiques de la haute couture. , reconnaissable également à la forme large des manches avec un bord haut froncé dans le pli du coude et dans la bande de dentelle qui entoure les épaules.

Le tableau est complété par un cadre ancien en bois doré.

L'oeuvre est vendue avec un certificat d'authenticité et une fiche iconographique descriptive.
Nous prenons en charge et organisons le transport des œuvres achetées, tant pour l'Italie qu'à l'étranger, par des transporteurs professionnels et assurés.
Il est également possible de voir la peinture dans la galerie Riva del Garda, nous serons heureux de vous accueillir pour vous montrer notre collection d'oeuvres.

Contactez-nous, sans engagement, pour toute information complémentaire.

Suivez-nous également sur :
https://www.instagram.com/galleriacastelbarco/?hl=it
https://www.facebook.com/galleriacastelbarco/    
Prix: 12000 €
credit
Artiste: Pier Francesco Cittadini, Dit Le Milanais (milan, 1616 - Bologne, 1681) Attribué
Epoque: 17ème siècle
Style: Louis XIV - Régence
Etat: Très bon état

Matière: Huile sur toile
Largeur: encadrè 95 cm.
Hauteur: encadrè 79 cm.

Référence (ID): 996490
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Antichità Castelbarco" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Tableaux Portraits, Louis XIV - Régence"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Antichità Castelbarco
Tableaux anciens, meubles et objets d'art
Portrait De La Marquise Alessandra Malvezzi, Pier Francesco Cittadini (1616 - 1681)
996490-main-631b0bf8d0e66.jpg
+39 349 4296409
+39 333 2679466 (EN)


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form