Képi Du Capitaine Lavenir Du 405ème Régiment Artillerie De Défense Contre Aéronef, Modèle 1919. flag


939981-main-6270f73171d26.jpg939981-6270fa7c079b9.jpg939981-6270fa86ac6fb.jpg939981-6270fa94590bc.jpg

Description de l’antiquite :

"Képi Du Capitaine Lavenir Du 405ème Régiment Artillerie De Défense Contre Aéronef, Modèle 1919."
KÉPI DU CAPITAINE LAVENIR DU 405ème RÉGIMENT ARTILLERIE DE DÉFENSE CONTRE AÉRONEF, modèle 1919, Troisième République - Seconde Guerre Mondiale.

De forme cylindrique, turban réduit à sa plus simple expression; calot, turban et bandeau en drap noir. Soutaches de grade en cannetille or du modèle après 1883. Dessus de calot orné d'un noeud hongrois à brin simple propre aux officiers subalternes. Numéro du régiment brodé en cannetille or directement sur le bandeau. Fausse jugulaire en traits dits côtelés or maintenue par deux petits boutons en tombac doré timbrés des canons croisés surmontés de la bombe enflammée de l'artillerie. Visière en cuir fort noirci et verni sur sa face externe, en cuir rectifié noirci sous sa face interne, jonc bordé à cheval en veau laqué noirci. Bandeau de sudation en cuir souple marron, estampé sur le côté droit du nom d'un chapelier lyonnais. Intérieur en satin fushia.
Étiquette nominative au nom de « LAVENIR Lt 405 DCA - AOÛT 29 - N° 1966 ».

France.
Troisième République - Seconde Guerre Mondiale.
Rare coiffure nominative, en très bon état de conservation.

HISTORIQUE DU RÉGIMENT :

Le 5° RDCA (de l’Aéronautique)

C’est le 1/1/1920 qu’est formé, dans l’Aéronautique, le 5°RDCA (régiment de défense contre aéronefs) avec :

    L’état-major, le peloton hors rang et la 465° compagnie de mitrailleuses du 501°Régiment d’infanterie territoriale,
    Les 3°, 14°, 16° et 18° batteries du 66ème RADCA (régiment d’artillerie de défense contre aéronefs),
    Les 1° et 4° compagnies de projecteurs du 67ème RADCA,
    La 23° compagnie du 2ème Groupe d’aérostation.

Le 25/8/1922, la décision est prise de faire retour à l’Artillerie de toutes les formations de DCA, le transfert s’effectuant entre avril 1923 et janvier 1924.

Le 405° RADCA (période 1924-1939)

Le 5°RDCA donne naissance au 405°RADCA, créé à Sathonay le 1er janvier 1924. L’étendard attribué au régiment porte dans ses plis l’inscription : « Grande Guerre 1914-1918 ».

Le régiment comprend :

    Le 1° Groupe du 405°RADCA, à deux batteries d’autocanons de 75 provenant des 1° et 2° Groupes du 5°RDCA et stationné à Sathonay.
    Le 2° Groupe du 405°RADCA, à deux batteries d’autocanons de 75 (ex-3° et 4°Groupes du 5°RDCA) et stationné à Sathonay. Ce groupe est dissous le 1/11/1928. Le II/405 est recréé le 5/5/1929 par changement d’appellation du III/405, équipé de canons de 75 sur remorque.
    Le 3° Groupe du 405°RADCA, à deux batteries de 75 sur remorque (ex-5°et 6°Groupes du 5°RDCA) et stationné à Sathonay. Ce groupe est dissous le 5/5/1929 et devient le II/405. Le III/405 est recréé le même jour par changement d’appellation du IV/405 ; il est équipé de canons de 75 sur plate-forme.
    Le 4° Groupe du 405°RADCA, à deux batteries de 75 sur plate-forme (ex-7°et 8° Groupes du 5°RDCA). Ce groupe est dissous le 5/5/1929 et devient le III/405. Le IV/405 est reformé le 15/10/1935 à Dijon à partir de la 14° Batterie du 403°RADCA plus une batterie créée de toute pièce.
    Le 5° Groupe du 405°RADCA, à deux batteries de projecteurs (ex-1° et 2° compagnies de projecteurs du 5°RDCA) et stationné à Sathonay. La première de ces batteries est dissoute le 1/1/1928, la seconde l’est le 1/11/1928. Le V/405 est reformé le 15/4/1935, à Sathonay, avec une batterie venant du 157° plus une batterie créée de toute pièce.
    Le 6° Groupe du 405°RADCA, à deux batteries de 75 sur plate-forme est formé le 16/10/1936 (ex-IV/363) et stationné à Toulon.

A la mobilisation, le 405°RADCA donne naissance à de très nombreux Groupes et batteries de DCA :

    Unités d’autocanons de 75 (DCA aux Armées) : 1° Groupe (VI° puis VII° Armées), 2° Groupe (IV° puis I° Armées), 3°Groupe (DAA puis IX° puis VII° Armées), 4° Groupe (I° Armée), 5° Groupe (DAA puis IX° Armée), à chacun trois batteries (numérotées de 1 à 15).
    Unités de canons de 75 sur remorque modèle 17/34 (DCA aux Armées) : 11° Groupe (à la VII° puis VIII°Armées), 12°Groupe (aux VI°, IV°, V°, IX° puis IV° Armées et forces du Levant), à chacun 3 batteries (numérotées de 31 à 36).
    Unités de projecteurs de 150 affectées à la DAT (Défense aérienne du territoire) : 31 à 35° Groupes à 2 batteries chacun.
    Unités de canons (DAT) :
        canons de 75 semi-fixe et de 94 britaniques et de 75 modèle 33 : 41° et 42° groupes,
        canons de 75 et 105 semi-fixe et de 75 modèle 33 : 43° et 75° Groupes,
        canons de 75 et 105 semi-fixe et de 75 modèle 39 : 73° Groupe,
        canons de 75 et 105 semi-fixe et de 75 Mle 32 : 46° & 50° Groupes,
        canons de 75 et 105 semi-fixe : 51° et 52° Groupes,
        canons de 75 et 105 semi-fixe et 25 CA : 74° Groupe,
        canons de 75 modèle 32 puis 105 semi-fixe et de 75 modèle 39 : 76° Groupe
        canons de 75 modèle 32 : 77° Groupe (envoyé au Maroc, y devient 3° Groupe autonome du Maroc), 78° à 82° Groupes.
        canons de 75 semi-fixe et de 75 modèle 33 : 44°, 72° Groupes,
        canons de 75 semi-fixe et de 75 modèle 32 : 57° Groupe,
        canons de 75 semi-fixe et de 75 modèle 39 : 57° Groupe,
        canons de 75 semi-fixe : 45°, 55°, 56°, 58° à 60° et 70° Groupes,
        canons de 75 semi-fixe modèle 39 : 71° Groupe. 

De juin 1937 à 1939, une batterie du VI/405 est envoyée à Cerbère pour surveiller la frontière espagnole.

Participation à la Deuxième guerre mondiale :

Le 10 mai 1940, lorsque les troupes allemandes envahissent la Belgique et la Hollande, la France déclenche l’opération Dyle-Breda : son Premier Groupe d’armée avance en Belgique. Au sein de sa IX° Armée, Groupement d’Arras, figure le III/405°RADCA avec ses autocanons de 75 mm et la 1016°Batterie du 405 avec ses canons de 25 mm (tractés par des véhicules semi-chenillés Citroën).

Au début des hostilités, le 405°RAA déploie et engage toutes ses unités.

L’épisode de Chasselay :

Le régiment participe notamment à la défense improvisée de Lyon, à Chasselay : les 19 et 20 juin 1940, sur une ligne de combat allant de l’Arbresle à Fontaines-sur-Saône, avec comme points forts les hauteurs qui dominent Chasselay (Rhône) et le château-couvent de Montluzin. 180 soldats appartenant aux 7ème et 25ème Régiments de Tirailleurs Sénégalais et au 405° RAA et à la Légion étrangère sont tués en s’opposant aux 25.000 hommes des colonnes blindées de la Wehrmacht. A la fin des combats, a lieu le massacre par les Allemands des prisonniers et l’achèvement des blessés. C’est à cet endroit même, le lieu-dit "Montluzin" à Chasselay, qu’a été érigé en mai 1942 (en pleine occupation) le "Tata" qui, pour les Africains, symbolise l’enceinte de terre sacrée où sont inhumés les guerriers morts pour leur pays. 198 stèles individuelles ont été dressées à Chasselay où reposent aussi les combattants de Lentilly et de Champagne-au-Mont-d’Or qui ont connu le même sort.

Le régiment a été dissous en juillet 1940.

Le numéro 405 dans l’Armée d’Armistice

Des unités de DAT sont autorisées, en août 1940, par les Commissions allemande et italienne d’armistice pour la défense de la zone non-occupée (zone libre : vallée du Rhône et Sud-Est, 14° & 15° Divisons militaires). Elles portent le numéro 405 - sans pour autant que le régiment ait été reconstitué - et forment neuf Groupes de DCA qui sont numérotés de 36/405 à 44/405. Ils sont dispersés et dissous le 27/11/1942.

Le Numéro 405 à la Libération

Le 1/9/1944, sont recréés les Groupes I/405 et II/405 dans les XIV° et XV° Régions militaires, afin d’ assurer la garde des matériels récupérés sur l’ennemi. Le I/405 est formé à partir d’unités de Marseille. Il est envoyé à Paris en 1945 où il est dissous pour devenir le I/401, le 1/3/1945. De même, le II/405 est formé à partir d’unités de Lyon et envoyé à Paris en 1945 où il devient le II/407, le 1/3/1945.
https://artillerie.asso.fr/basart/article.php3?id_article=619
Prix: 240 €
credit
Epoque: 20ème siècle
Style: Art Déco
Etat: Très bon état

Matière: Drap

Référence (ID): 939981
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Bertrand Malvaux" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Uniformes Et Armures, Art Déco"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Bertrand Malvaux
ARMES ANCIENNES - OBJETS MILITAIRES - SOUVENIRS HISTORIQUES
Képi Du Capitaine Lavenir Du 405ème Régiment Artillerie De Défense Contre Aéronef, Modèle 1919.
939981-main-6270f73171d26.jpg
02 40 73 36 00
06 07 75 74 63


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form