objet vendu
line

Eugénie Salanson (1836-1912) - Le Départ Pour La Pêche à Granville Huile Sur Toile Vers 1890

Eugénie Salanson (1836-1912) - Le Départ Pour La Pêche à Granville Huile Sur Toile Vers 1890 sold
photo(s) supplémentaires.

Description de l’antiquite :

"Eugénie Salanson (1836-1912) - Le Départ Pour La Pêche à Granville Huile Sur Toile Vers 1890"

Eugénie Salanson (1836-1912) - Le Départ pour la Pêche à Granville huile sur toile vers 1890

Un magnifique tableau empli d’une belle lumière, le réalisme des nombreux personnages est saisissant et crée une émotion palpable dans cette scène de départ des pêcheurs et rappelle que la mer malgré sa beauté est dangereuse.

Dimensions sans cadre Hauteur 87 cm - Longueur 110 cm.
Dimensions avec cadre Hauteur 112,5 cm - Longueur 143,5 cm.

Notre tableau en très bon état de conservation, sur sa toile d’origine, est signé en bas à droite. Un nettoyage professionnel a été réalisé.

Un très beau cadre en bois et stuc sculpté et doré sert et met parfaitement en valeur ce très intéressant tableau.

Biographie :

Eugénie Alexandrine Marie Salanson est une artiste peintre française considérée comme une des grandes femmes peintres de la fin du XIXème siècle. Elle est née à Albert dans la Somme le 15 décembre 1836, décédée à Saint Pair sur Mer dans la Manche le 23 juillet 1912.

Le père d'Eugénie Salanson, Pierre-David Salanson, originaire du village d’Ispagnac en Lozère s'installe dans le nord de la France pour raisons professionnelles, il y exerce le métier de receveur des impôts à Albert.
Sa fille aînée, Eugénie-Alexandrine-Marie, y voit le jour, fruit du mariage avec Victorine Angélique Boucher, originaire de Saint Valery sur Somme.

En 1841 naît une seconde fille, Charlotte. En 1843 naissent deux sœurs jumelles, Anaïse et Élise, cette dernière deviendra plus tard l’élève d'Eugénie à Paris. La famille s'établit en 1852 au 24, rue des Salines à Saint Omer dans le Pas de Calais où Pierre-David Salanson est nommé receveur principal et où il meurt le 13 mars 1863.

Eugénie Salanson commence sa formation à Saint-Omer avec son premier professeur M.Crocher. Elle s'installe ensuite à Paris. Elle ne peut accéder à l’École des Beaux-Arts réservée aux hommes. Elle suit l'enseignement de Léon Cogniet, puis de William Bouquereau à l’Académie Julian.
Son maître Léon Cogniet, dont elle présente un portrait au Salon de 1877 à Paris, exerce une influence visible sur les nombreuses commandes exécutées pour la bourgeoisie et la haute société. L'empreinte de son autre illustre maître William Bouguereau est perceptible sur les peintures de paysannes italiennes, les pêcheuses de Saint Pair sur Mer et de Granville.

Eugénie Salanson multiplie ses participations aux expositions, salons importants à travers le pays et à l'étranger. Elle expose très régulièrement à Paris, forte de sa réussite, y mène un train de vie bourgeois.

La Maison Braun et Cie reproduit ses tableaux, et son succès traverse les frontières. Comme pour son maître William Bouguereau, ses œuvres sont recherchées en Angleterre et outre-Atlantique.

Dans les années 1880, Eugénie Salanson acquiert la villa Saint Joseph dans la naissante cité balnéaire de Saint Pair à proximité de Granville.
C'est cette région qui lui inspire de nombreux tableaux avec pour thèmes récurrents de jeunes pêcheuses du pays. Sa peinture À marée basse (1890), est éditée dans le livre Women Painters of the World (1905).

Au milieu des années 1880, Eugénie Salanson s'installe dans son dernier domicile parisien du 117, rue Notre Dame des Champs. Cette rue abrite de nombreux ateliers d'artistes, William Bouguereau y possède un hôtel particulier au 117, Eugénie Salanson côtoie Camille Claudel qui y loue un atelier dès 1882, avec d'autres femmes sculpteurs.

À partir de 1889, la calligraphie de la signature de ses tableaux évolue vers une écriture plus ronde, ce qui permet de situer la période ou l’artiste a peint les tableaux non datés.

Musées :

Portrait de fille de jeune, Musée Bertrand, Châteauroux.
Pour la France prière, 1874, Musée du Vieux-Château, Laval en Mayenne.
Le Sacré Cœur de Jésus, 1871, Église de Saint-Nicolas Villers Cotterêts.
La Francine de Granville, Manchester, Galerie d'art.
Portrait de petite fille, Manchester Art Gallery.
le Pêcheuse, 1892 Rochester (New York), Memorial Art Gallery.

Bibliographie :

E. Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Editions Gründ, Paris, 1999, 12, p. 205-206.

Voir plus d'objets de cet antiquaire

Antiquités - Tableaux scènes de genre

CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram

MLD Antiquités
Mobilier, tableaux, objets d'Art et lustres des XVIIIeme et XIXeme siecle

Eugénie Salanson (1836-1912) - Le Départ Pour La Pêche à Granville Huile Sur Toile Vers 1890
935098-main-6262f40547351.jpg
33 (0)1.40.10.83.63
33 (0)6.07.57.42.55 ou 33 (0)6.42.88.18.83


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form