Tableau Ancien De l'Ecole Francaise De 1600 flag


Description de l’antiquite :

"Tableau Ancien De l'Ecole Francaise De 1600"
Huile sur toile - Dimensions 88 X 103 cm
PIERRE MIGNARD ET BOTTEGA
Le tableau représente la belle MARIA MANCINI de manière photographique

Anna Maria (Marie) Mancini (Rome, 28 août 1639 - Pise, 8 mai 1715) était la troisième des cinq célèbres sœurs Mancini ; neveux du cardinal Giulio Mazarin, furent amenés en France pour se marier avantageusement. Avec les deux cousines Martinozzi, les sœurs Mancini étaient connues à la cour du roi Louis XIV de France sous le nom de Mazarinettes.
Maria Mancini est née le 28 août 1639 et a grandi à Rome. Son père était le baron Michele Lorenzo Mancini, un aristocrate italien qui était également nécromancien et astrologue, issu d'une famille originaire de Tivoli. Après sa mort en 1650, sa mère, Geronima Mazarin, l'a emmenée avec ses sœurs de Rome à Paris dans l'espoir d'utiliser l'influence de son frère, le cardinal Mazarin, et d'obtenir pour elles des mariages avantageux.
Les autres sœurs Mancini étaient :
• Laura (1636 - 1657), l'aînée, qui épousa Louis de Bourbon, duc de Vendôme, neveu du roi Henri IV et sa maîtresse Gabrielle d'Estrées, et devint la mère du célèbre général français Louis Joseph, duc de Vendôme ,
• Olimpia (1638 - 1708), qui épousa Eugenio Maurizio di Savoia, comte de Soissons et devint la mère du célèbre général autrichien Eugenio di Savoia,
• Ortensia (1646 - 1699), la belle de la famille, échappe à son mari violent, Armand-Charles de la Porte, duc de La Meilleraye, et se rend à Londres, où elle devient la maîtresse du roi Charles II d'Angleterre.
• Maria Anna (1649 - 1714) épouse Godefroy Maurice de La Tour d'Auvergne, duc de Bouillon, neveu du célèbre maréchal Turenne.
Les Mancini n'étaient pas les seules femmes de la famille que le cardinal Mazarin avait amenées à la cour de France. Les autres étaient les cousines germaines de Maria, les filles de la sœur aînée de Mazarin. L'aînée, Laura Martinozzi, épousa Alphonse IV d'Este, duc de Modène et était la mère de Maria Beatrice d'Este, seconde épouse de Jacques II d'Angleterre. La cadette, Anna Maria Martinozzi, épousa Armando, prince de Conti.
Maria Mancini avait également trois frères : Paul, Philippe et Alphonse.
En France, le nom d'Anna Maria a été francisé en Marie. "Brunette, vive et belle", Maria a capturé le plus grand prix de la cour française : l'amour romantique de Louis XIV. Selon la biographie d'Antonia Fraser Les amours du Roi-Soleil, un horoscope prédisait que Marie serait une source d'inquiétude pour la mère de Marie, Geronima, et sur son lit de mort, il demanda au cardinal Mazarin « d'enfermer Marie pour toujours dans un couvent ». .
Maria n'a pas consommé sa relation avec le Roi Soleil. Son amour pour elle était quelque chose d'idéaliste, mais il était tellement entiché qu'il voulait l'épouser. Enfin, le cardinal Mazarin et la mère du jeune roi, Anne d'Autriche, ont séparé le couple, enlevant Marie en exil et en faisant en sorte que Louis épouse sa cousine, Marie-Thérèse d'Espagne.
En 1661, Maria fut renvoyée pour épouser un noble italien, Lorenzo Onofrio Colonna, qui remarqua, après leur nuit de noces, qu'il était surpris de la trouver encore vierge. Le marié ne s'attendait pas à trouver « l'innocence parmi les amours d'un souverain.
Après la naissance du troisième enfant, les relations entre Maria et son mari se sont détériorées. Le 29 mai 1672, craignant que son mari ne veuille la tuer, Maria quitte Rome accompagnée de sa sœur Ortensia. En 1677, pour subvenir à ses besoins, il écrit ses mémoires. Elle n'est retournée en Italie qu'à la mort de son mari en 1689.
Elle mourut à Pise et fut enterrée dans l'église du Saint-Sépulcre. Il ordonna que rien d'autre ne soit écrit au-dessus de sa tombe que MARIA MANCINIA COLVMNA PVLVIS ET CINIS (Maria Mancini pilier de poussière et de cendres)

Pierre Mignard, dit Le Romain pour le distinguer de son frère Nicolas (Troyes, 17 novembre 1612 - Paris, 30 mai 1695), est un peintre français du XVIIe siècle.
Il est né à Troyes dans une famille d'artistes. En 1630, il quitta l'atelier de Simon Vouet pour l'Italie, où il passa vingt-deux ans et où il se créa une notoriété notable, à tel point qu'il fut appelé à la cour de Paris. Par la suite, avec son portrait du roi et son entrée définitive à la cour, Mignard s'oppose à Charles Le Brun, refusant de rejoindre l'Académie qu'il dirige, et se positionnant personnellement comme autorité alternative.
Après avoir quitté la cour à cause de ces disputes, Mignard se consacre à la décoration de la coupole de l'église du Val-de-Grâce (1664). Il réalisa également une longue série d'ouvrages et de travaux publics, dont le contrôle fut cependant confié à l'Académie. Cela n'a cependant pas empêché Mignard de se distinguer comme l'ancêtre du portrait baroque français.
Des personnalités telles que Henri de Turenne, Molière, Jacques Bossuet, Mme de Maintenon, la Marquise de La Vallière, le Marquis de Sévigné, le Marquis de Montespan, Descartes, ainsi que toutes les plus belles femmes et les personnes les plus importantes, se sont tournés vers lui pour un portrait. Son habileté et sa capacité picturale, accompagnées d'un instinct de grâce de composition, étaient sa véritable force.
Avec la mort de Le Brun en 1690, la situation change. Mignard réussit à déjouer les plans de ses adversaires et à revenir à la cour avec tous les honneurs qu'il n'avait pas reçus auparavant. Cependant, il mourut en 1695, alors que s'apprêtaient à commencer les travaux de la coupole de la chapelle de l'hôtel des Invalides. Ses œuvres sont aujourd'hui conservées dans d'importants musées à travers le monde, dont celui du prestigieux château de Versailles. Pierre Mignard ne doit pas être confondu avec son neveu Pierre (1640-1725), communément appelé "Pierre II" ou "Le Chevalier".
Prix: 9980 €
Epoque: 17ème siècle
Style: Haute époque-Renaissance-Louis XIII
Etat: Très bonne condition

Matière: Huile sur toile
Largeur: 88
Hauteur: 103

Référence (ID): 861002
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Laboratorio la Mole" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Tableaux Portraits, Haute époque-Renaissance-Louis XIII"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Laboratorio la Mole
Antiquaire généraliste
Tableau Ancien De l'Ecole Francaise De 1600
861002-main-61a1296c9070f.jpg
3357352986
3357352986


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form