Portrait d’une princesse prussienne – Attribué à Anna Rosina de Gasc (1713 – 1783) flag


Description de l'antiquité :

"Portrait d’une princesse prussienne – Attribué à Anna Rosina de Gasc (1713 – 1783)"
Huile sur toile. École allemande du dernier tiers du XVIIIe siècle.
L’empreinte d’Anna Rosina de Gasc est omniprésente sur notre portrait : un cadrage à mi-cuisse, des carnations surexposées, un cou étiré, et des détails peints avec minutie.
Notre modèle appartient de toute évidence à la noblesse Prusse, probablement à la famille Brunswick-Wolfenbüttel qui a choisi Anna Rosina comme peintre de la cour. L’aigle couronnée sur le bas-relief en haut à gauche laisse peu de doute sur l’origine de notre princesse et l’exubérance du nombre de perles qui ornent sa toilette vient affirmer sa grande richesse.
D’autre part, la robe à la mode française au large décolleté adoptée tardivement par les états nordiques et la coiffure à rouleaux surmontée d’un toupet de plumes permettent de situer l’œuvre dans les années 1770.
Si ce tableau avait été exécuté un siècle plus tôt, nous nous interrogerions sur les raisons qui ont conduit le peintre à portraiturer cette noble dame tenant un panier de raisins et de poires d’une main et une grappe de l’autre ? La poire, symbole de beauté et de féminité, n'est-elle pas associée à Vénus en raison de sa forme caractéristique évasée vers le bas qui évoque celle du ventre féminin ? Et le raisin ne symbolise-t-il pas l’abondance, le plaisir des sens ?

Provenance : collection privée européenne.
Le portrait est présenté dans son cadre en bois mouluré doré.
Dimensions : 100 x 79,5 cm - 112 x 91 cm avec le cadre

Anna Rosina de Gasc née Lisiewska (Berlin 1713 – Dresde 1783) est issue d’une famille de peintres d'origine noble polonaise. Georg Lisiewski (1674-1751), son père, enseigne son art à ses trois enfants Anna Rosina, Anna Dorothea et Christoph Friedrich. La jeune Anna Rosina poursuit son apprentissage auprès d’Antoine Pesne qu’elle tend à imiter dans un premier temps. Avec la maturité, elle développe son propre style.
En 1757, le prince Frédéric Auguste la nomme peintre de la cour de la Principauté d'Anhalt-Zerbst. Elle séjourne à la cour pendant dix ans et y peint de nombreux portraits. Plus tard, elle s'installe à la cour ducale de Brunswick où elle reçoit une généreuse subvention de la duchesse Philippine Charlotte de Brunswick-Wolfenbüttel.
Ses œuvres sont aujourd’hui conservées dans les plus grands musées : Kunsthistorisches Museum de Vienne, le University of Michigan Museum of Art et le Musée national de Varsovie.
Prix : 10000 €
Epoque : 18ème siècle
Style : Louis XV - Transition
Etat : Très bon état

Matière : Huile sur toile
Largeur : 79,5
Hauteur : 100

Référence (ID) : 839447
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Art & Antiquities Investment" Voir plus d'objets de cet antiquaire

818817-main-6127a19c8d009.jpg
508697-main-5d8d01a43d2f0.jpg
609636-main-5ed5f38b214a3.jpg
647099-main-5f5b7d7777c58.jpg
668817-main-5f994f176466e.jpg
line

"Tableaux Portraits, Louis XV - Transition"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Art & Antiquities Investment
Tableaux anciens, dessins, sculptures
Portrait d’une princesse prussienne – Attribué à Anna Rosina de Gasc (1713 – 1783)
839447-main-6166e50e9f6d1.jpg
06 77 09 89 51


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form