DA POZZO GIUSEPPE (1844 - 1919) Maranzanis de Comeglians -Rome "Le forum Romain" Aquarelle flag

DA POZZO GIUSEPPE (1844 - 1919)  Maranzanis de Comeglians -Rome "Le forum Romain" Aquarelle
Agrandir les 4 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"DA POZZO GIUSEPPE (1844 - 1919) Maranzanis de Comeglians -Rome "Le forum Romain" Aquarelle"
DA POZZO GIUSEPPE (1844 - 1919) Maranzanis de Comeglians -Rome "Le forum Romain" Aquarelle signée en bas à droite, 56 x 34 cm
Il est né de Daniele et Caterina Misdariis le 9 octobre 1844 à Maranzanis di Comeglians, à Carnia. En 1863, il s'installe à Venise pour suivre les cours de l'Académie des Beaux-Arts, où il est l'élève de Michelangelo Grigoletti et Lodovico Cadorin, complétant la formation avec la fréquentation de l'École de peinture de nu (1866-1867). Dans les années 70, il expose pour participer aux principales expositions italiennes avec des peintures historico-religieuses, comme celles de Rome en 1876. Il est très vite attiré par l'école réaliste de Barbizon et les impressionnistes, à tel point qu'il fait le tour de la moitié breta de le et en Normandie. D. P. interprète le paysage avec des accents réalistes et a toujours pris soin de documenter également la vie des hommes. À partir de 1878, il réside à Rome tout en conservant des liens étroits avec son pays natal ; il fit de nombreux voyages en Autriche, en Hongrie et à partir de 1880 en Angleterre et en Irlande, étant fasciné, en 1888, par l'Ecosse. Sa peinture devient de plus en plus sensible à la lumière, alternant paysages, tableaux de genre et portraits, de plus en plus nombreux, comme connus du registre des expositions édité par Raffaella Cargnelutti. Il participe aux expositions nationales des beaux-arts de Turin (1880, 1884), de Milan (1881, 1883, 1886), de la Promotrice de Florence (1882, 1883). A l'Exposition nationale de Turin (1884) et à l'Exposition provinciale d'Udine (1883) il alterne peintures de genre et paysages romains, carniques et vénitiens. Comme le souligne Raffaella Cargnelutti, il était très attentif à la photographie, qui l'a inspiré pour l'encadrement de ses tableaux. La participation de D. P. à l'Exposition nationale d'art de Venise en 1887 a été particulièrement importante, à tel point qu'il s'est stabilisé à la fin du siècle dans la ville lagunaire, où il était un ami proche de Pietro Fragiacomo. Il participe à de nombreuses Biennales de Venise (1897, 1899, 1903, 1912) notamment avec quelques portraits. Il fonde une école de peinture « Academy for Ladies » à Rome, épouse en 1902, une de ses élèves, la Néo-Zélandaise Isabel Cargill, qui ouvre, avec Miss Babington, la célèbre maison de thé à Trinità dei Monti. Le portrait exposé à Rome en 1905 montre l'évolution du réalisme vers la Liberté "le mépris". 1903 est une année cruciale : D. P. expose de nombreux portraits, paysages, scènes de genre à l'Exposition régionale d'Udine et est présent à la Biennale de Venise. En 1907, il participe à l'Exposition internationale des beaux-arts de Rome avec des paysages et des aquarelles auxquels il se consacre depuis 1891. À Rome, il collabore avec le Carnien Albino Candoni et Aurelio Mistruzzi, comme le souligne Cargnelutti dans la monographie du peintre. En 1910, il exécute un retable riche en motifs Liberty à Previati pour l'église de S. Floriano à Maranzanis di Comeglians. Sa dernière participation à l'exposition des peintres aquarellistes à Rome remonte à 1913, puis les années de guerre et les maladies cardiaques l'ont éloigné de la peinture jusqu'à sa mort en 1919. DP peut être considéré comme le leader du genre paysage dans le Frioul, il a vécu les événements de La peinture impressionniste et a su saisir les ferments de l'art nouveau.
Gabriella Bucco
Prix : 1200 €
Epoque : 19ème siècle
Style : Autre style
Etat : Etat d'usage

Matière : Papier
Largeur : 34
Hauteur : 56

Référence (ID) : 788862
CONTACTER L'ANTIQUAIRE

"Art & antiquités Mouttet" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Aquarelles, Autre style"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter