objet vendu
line

Estampillée "MACRET" - Elégante commode en placage de bois de violette - Epoque Louis XV - 18èm

Estampillée "MACRET" - Elégante commode en placage de bois de violette - Epoque Louis XV - 18èm sold
photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Estampillée "MACRET" - Elégante commode en placage de bois de violette - Epoque Louis XV - 18èm"
Superbe commode d’un grand ébéniste, de forme mouvementée et en placage de bois de violette.
La façade est marquetée en«ailes de papillon» et les côtés en «fougères»
Elle ouvre par deux tiroirs sur deux rangs sans traverse apparente, et repose sur 4 pieds cambrés.

Le bâti est en chêne, ainsi que le parquetage. Les âmes des cotés sont en résineux.
Les tiroirs sont également en chêne (façade en résineux mais contre- plaquée de chêne pour éviter les déformations)

Belle ornementation de bronzes ciselés et dorés à l’or fin au mercure, dessus de marbre gris anciennement restauré.
Serrures d’origine avec clé fonctionnelle.

Estampillée 2 fois sur les montants antérieurs " MACRET " pour Pierre MACRET.
Son estampille est très caractéristique car imprimée en très petites lettres.
Etant « ébéniste privilégié du Roi », il était dispensé du contrôle de la Jurande, ce qui justifie l’absence de la JME.

Epoque Louis XV

Cette élégante commode est en excellent état. C’est un meuble très sain qui a été conservé dans un bon état d'origine.
Elle a été restaurée en «conservation» par notre ébéniste sans aucune concession de qualité avec un vrai vernis suivant les recettes du XVIIIème.

H. : 83 cm - L. : 97 cm - P. : 53 cm.

Pierre MACRET (1727-1796) - Menuisier-ébéniste. Paris.
Né en 1727, il fut « ébéniste privilégié du roi Louis XV ». On ne retrouve aucune date de sa maîtrise mais il reçut vers 1756 un « brevet royal d'artisan suivant la cour » titre qui le dispensa probablement de l'obtention de celle-ci en lui donnant les mêmes avantages.
Il installa son atelier rue Saint-Nicolas et exploita parallèlement un magasin de meubles et de décoration rue Saint-Honoré.
De 1765 à 1771, il devint fournisseur en ébénisterie des Menus Plaisirs du Roy de qui il recevait chaque année bon nombre de commandes de commodes.
"De 1765 à 1771, il livre à la famille royale des bureaux, commodes, encoignures, des tables de quadrille (pour jouer à quatre) en bois de rose et de violette, garnies de bronzes dorés d'or moulu" (Archives nationales)
Il travaillait également pour les plus grands collectionneurs et les marchands les plus importants de l'époque. Il produisit principalement des meubles Louis XV, mais peu de meubles Louis XVI ayant arrêté son activité, fortune faite, vers 1785.
Ses meubles, très soignés, étaient revêtus de placage, souvent en bois de violette, en acajou et de marqueterie à décor de fleurs, cubes ou trophées.
Après la vente de son atelier, Macret habita rue Moreau, derrière l'hospice des Quinze-Vingts ou l'on retrouve sa trace jusqu'en 1796.


MUSÉES
Meuble d'entre-deux Louis XVI - Musée Nissim de Camondo (Paris)
Commode transition à deux vantaux en tôle laquée - Chateau de Versailles

BIBLIOGRAPHIE
Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur - 2008
Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte - Les éditions d'Art et d'Histoire - 1934
L'Art et la Manière des Maîtres ébénistes Français au XVIIIe siècle - Jean Nicolay - Pygmalion - 1976

Voir plus d'objets de cet antiquaire

Antiquités - Commodes

CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram

Une Autre Epoque
Généraliste - mobilier et décoration du 17ème au 19ème

Estampillée "MACRET" - Elégante commode en placage de bois de violette - Epoque Louis XV - 18èm
612746-main-5edea9e7e3c88.jpg
06 33 00 68 21


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form