Mercure volant d'après Jean de Bologne flag


Description de l’antiquite :

"Mercure volant d'après Jean de Bologne"
Jean de Bologne (Douai, 1529 – Florence, 1608)
Claude Michel, dit Clodion (Nancy, 1738 – Paris, 1814)

Mercure volant

Fin du XIXe siècle.
Bronze patiné ; marbre.
H. 59 cm. ; D. 17 cm.
SIGNATURE : J. de Bologne sur le visage d’Éole et Clodion sur la colonne.

Notre sculpture représente Mercure, dieu du commerce mais également dieu des voleurs, des voyages et messager des autres dieux dans la mythologie romaine. Au bras droit levé, l’index pointé vers le ciel, répond le pied gauche tendu ; au bras gauche plié répond la jambe droite rejetée vers l’arrière. Il porte ses attributs traditionnels que sont le pétase ailé, la bourse, les sandales ailées et repose sur la tête du dieu Éole, maître et régisseur des vents. Il manque simplement sur notre modèle le caducée. Ce bronze repose sur une colonne dans le goût de l’Antique en marbre dans laquelle s’inscrit un bas-relief en bronze à patine noire représentant des putti artisans.

L’œuvre originale réalisée en 1580 est conservée au Museo Nazionale del Bargello, à Florence. Un modèle du XVIIe siècle provenant de la collection du duc de Brissac est exposé au Musée du Louvre à Paris. Connu par de nombreuses réductions et par plusieurs tirages dont celui du Bargello, le Mercure de Jean de Bologne semble être l’expression de la sculpture maniériste. L’artiste utilise la technique de la fonte à la cire perduepour représenter cette figure en vol, en appui sur la pointe du pied gauche, véritable défi lancé aux lois de l’équilibre en sculpture. Le motif a servi de fontaine, l’eau jaillissant sous le pied gauche du dieu ajoutant à l’impression d’apesanteur. Traduisant en trois dimensions l’audacieuse silhouette du Mercure peint par Raphaël pour la villa Farnésine au début du XVIe siècle, l’œuvre est caractéristique de ce style international qui puise dans le répertoire de la Renaissance classique : corps gracile et juvénile, canon allongé, tête petite, position à la limite de la rupture d’équilibre inspiré du ballet créé à la cour des Médicis, multiplication des angles de vue, intégration dans un paysage.

Après une formation à Mons, ville flamande, Jean de Bologne poursuit son éducation à Anvers. Il part pour l’Italie en 1551 où il reçoit des conseils de Michel-Ange. Il quitte Rome pour Florence en 1553 et se retrouve cinq ans plus tard attaché à la cour des Médicis comme sculpteur. Le succès de son style est dû à la diffusion par son atelier (Antonio Susini, Pietro Tacca, Pierre de Franqueville) de nombreuses réductions offertes par les Médicis en cadeau diplomatique.

Représentatif du style rocaille, Clodion est connu pour ses bas-reliefs et ses sculptures classiques, en bronze ou en terre cuite, représentant des groupes mythologiques. Il est en outre considéré comme le sculpteur le plus gracieux du XVIIIe siècle.

Cette sculpture est en bon état.
Prix: 900 €
Artiste: Jean De Bologne ; Clodion
Epoque: 19ème siècle
Style: Haute époque-Renaissance-Louis XIII
Etat: Bon état

Matière: Bronze à patine noire ; marbre
Diamètre: 17 cm.
Hauteur: 59 cm.

Référence (ID): 768504
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Galerie Thomas Delage" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Bronzes Anciens, Haute époque-Renaissance-Louis XIII"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Galerie Thomas Delage
Meubles et Objets d'Art du XVIIIe au XXe Siècle
Mercure volant d'après Jean de Bologne
768504-main-608c5872843cb.jpg
0668546414


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form