Sculpture - La Pudeur Par Jean-Antoine Houdon (1741-1828) - Bronze flag


Description de l’antiquite :

"Sculpture - La Pudeur Par Jean-Antoine Houdon (1741-1828) - Bronze"
Sculpture en bronze représentant un buste de jeune femme voilant sa nudité , " La Pudeur " par Jean-Antoine Houdon .
Portrait en buste de 3/4 .
Une jeune femme au sourire espiègle , les bras croisés , cachant sa nudité est ici représentée .
Signature du sculpteur " HOUDON " au dos du buste .
Socle piédouche en marbre rouge .
Période XIX ème siècle .
Parfait état .
Magnifique patine.


L’oeuvre de Jean-Antoine Houdon est caractérisée par le réalisme et la précision dans la représentation des corps et notamment des bustes où il excelle . Il sait les rendre très vivants.
Selon Grimm,"Houdon était peut être le premier sculpteur qui ait su modeler les yeux".

Jean-Antoine Houdon (1741 - 1828)

Jean-Antoine Houdon, né le 25 mars 1741 à Versailles et mort le 15 juillet 1828 à Paris, est un sculpteur français.

Il est l'un des plus importants statuaires du XVIIIesiècle .
Réputé pour le rendu réaliste de ses œuvres , habile non seulement dans le travail du marbre , Houdon avait aussi un talent et une aptitude pour façonner la terre , le plâtre et le bronze .
On l'appelle souvent" Le sculpteur des Lumières ".

Sa mère Anne Rabache était issue d'une famille de jardiniers du Château de Versailles .
Quant à son père Jacques Houdon , il était domestique puis concierge de la Nouvelle Ecole des protégés du Roi à Paris, jusqu'en 1775 .
Houdon commence à sculpter enfant , à neuf ans , dans l'atelier de Jean-Bapthiste Pigalle , puis devient l'élève de Michel-Ange Slodtz dont il revendiquera l’influence .

Après l'Académie , Houdon obtient en 1761 la bourse rétribuant le prix de Rome .
Il arrive à Rome lorsque le classicisme florissant commence à détrôner le Berninisme .
Houdon étudie les œuvres de l'Antiquité et les artistes de la Renaissance comme Michel-Ange .
Il apprend rapidement à combiner le réalisme avec l'idéalisme grec .
Il séjourne à Rome de 1764 à 1768, date à laquelle il revient à Paris.

Houdon s'intéresse vivement à l'anatomie du corps humain et veut que ses œuvres soient fidèles à la nature .
« J'ai employé ce temps ,à des études profondes sur l'anatomie comme base du dessin » , écrit Houdon..
C'est pendant son séjour à Rome , qu’il réalise son chef d'oeuvre " L’Écorché ", sculpté en 1767 avant son retour à Paris , et son premier succès .

En 1771 , il devient membre de l'Académie royale. Il expose alors au Salon jusqu'en 1814 .
En 1778, il réalise quatre portraits de Voltaire, dont seul le portrait tête nue donne satisfaction au philosophe et dont on peut voir aujourd'hui la grande version en marbre "Voltaire assis" à la Comédie-Française.
De plus Houdon moule son masque mortuaire.
Il réalise les portraits des philosophes Diderot , Rousseau .
En 1787 , il réalise le portrait du roi Louis XVI , dont il présente le marbre au salon de 1790 .

Sa rencontre avec Diderot , et le succès du portrait du philosophe "au naturel" (1771) , c'est à dire sans perruque , ouvre les portes des cours étrangères de Prusse et de Russie .
Houdon fait deux voyages à la cour de Saxe-Gotha , principauté de Thuringe , pour répondre à la commande d’un mausolée en mémoire de la duchesse Louise-Dorothée et du duc Frédéric III .
Leur fils le duc Ernest II Saxe-Gotha-Altenbourg commande alors plusieurs centaines de plâtres à Houdon , lui offrant un véritable musée aujourd'hui encore dans château de Friedenstein , à Gotha .
Après le Gotha allemand qui lui passe de nombreuses commandes , c'est la cour de Russie avec les figures des princes Dimitri Alexievitch Galitzine et Stroganov qui lui passent commandes des portraits de Diderot et la tsarine de Russie Catherine II .
La cour de France ne lui passe , elle, que trois commandes .

Houdon fait partie d'une loge maçonnique , les Neuf Sœurs , qui a soutenu la jeune république américaine .
Il y côtoie Benjamin Franklin , et lorsque celui-ci retourne en Amérique , fait la connaissance de son remplaçant , Thomas Jefferson , qui lui commande un buste et le persuade de faire une statue de George Washington .

En 1785, " appelé par l'État de Virginie pour fixer les traits de Washington ", Houdon traverse l'Atlantique et passe quinze jours à Mount Vernon pour saisir les traits de Washington qui pose pour lui .
Houdon est accompagné de ses assistants praticiens Bégler et Michetti .
L'état de Virginie paye 25000 livres plus une caution de 10000 livres à la famille du sculpteur , si il arrivait malheur , pendant le voyage qui dure de juillet 1785 à janvier 1786.
Une des statues de Washington se trouve aujourd'hui au capitole de Richmond.
Les sculptures sont sculptées à Paris et envoyées aux USA en 1796.

Houdon est un des rares artistes européens de son temps à avoir fait le voyage en Amérique du Nord .
Prix: 4900 €
Artiste: Jean-antoine Houdon
Epoque: 19ème siècle
Style: Autre style
Etat: Très bon état

Matière: Bronze
Longueur: 30 cm
Hauteur: 62 cm
Profondeur: 23 cm

Référence (ID): 766013
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Galerie Caroline Miguet-Giafferri" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Bronzes Anciens, Autre style"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Galerie Caroline Miguet-Giafferri
Sculptures XIX e et XX e
Sculpture - La Pudeur Par Jean-Antoine Houdon (1741-1828) - Bronze
766013-main-61cdbc9206d9c.jpg
+33 (0)6 71 93 49 35


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form