Sculpture - Venus Italica Ou Vénus Sortant Du Bain Par Antonio Canova ( 1757-1822) - Marbre flag


Description de l’antiquite :

"Sculpture - Venus Italica Ou Vénus Sortant Du Bain Par Antonio Canova ( 1757-1822) - Marbre"

Sculpture en marbre blanc de carrare , représentant Vénus sortant du bain, une cassette à patins à ses pieds.
Signature du sculpteur «CANOVA» sur la casette
Base de forme ovale en marbre , l’ ensemble repose sur une colonne en marbre vert , socle tournant
Période XIXe siècle
Parfait état

D'un geste pudique elle relève son drapé pour cacher sa nudité.
Canova s'inspire de la statuaire grecque classique , il en reprend les proportions du corps, en y intégrant plus de finesse .

Toutefois, le travail de Canova se dévoile dans la certaine froideur qui se dégage des formes de cette Vénus et qui rappellent certaines oeuvres majeures de la peinture néoclassique telle que «Psyché et l’Amour» de François Gérard, 1798, Paris, musée du Louvre.

Dans ce goût de la ligne épurée, dont émane la grâce de cette figure féminine, s'ajoute un traitement voluptueux et lisse de la chair, souligné par le drapé .
Canova est renommé pour la délicatesse de ses sculptures sur marbre .
Il se distingue par la pureté des contours, l'élégance des formes, la sagesse de la composition, l'expression des physionomies, l'habileté à donner au marbre le poli et le moelleux de la nature vivante.
Antonio Canova est devenu célèbre pour ses sculptures en marbre qui illustrent délicatement la chair nue.
Son oeuvre, considérée comme la quintessence du style néo-classique, marque un retour au raffinement classique après les excès théâtraux de la sculpture baroque.

Antonio Canova, né le 1er novembre 1757 à Possagno et décédé le 13 octobre 1822 à Venise, était un sculpteur italien.

Né à Possagno, possession de la République de Venise, dans une famille de tailleurs de pierres depuis des générations, il apprend dès son plus jeune âge l'art de la taille du marbre.

En 1768, sur la recommandation du sénateur Giovanni Falieri, il est placé comme apprenti chez le sculpteur Giuseppe Bernardi Torretti, à Pagnano d'Asolo, avant d'intégrer l'école Santa Marina à Venise.

Après avoir remporté plusieurs prix à l'Académie des beaux-arts de Venise, il y produit successivement plusieurs ouvrages qui le mettent au premier rang des sculpteurs modernes.
Il étudie l'art antique et sculpte, tout au long de sa vie, diverses statues inspirées des mythologies grecque et romaine, ainsi que des cénotaphes, des bustes et des statues à pied de divers personnages célèbres de l'époque.
Il est renommé pour la délicatesse de ses sculptures sur marbre.
Son œuvre est considérée comme l'archétype de la sculpture néoclassique et a fait l'objet de plusieurs études de Mario Praz.
Il consacre une bonne partie de sa fortune que lui valait son art à des activités de bienfaisance ou de soutien à de jeunes artistes ou d'artistes dans le besoin.
Il pratique également la peinture avec succès.

Canova est appelé plusieurs fois à Paris par Napoléon Bonaparte puis est chargé, après la chute de ce dernier, de négocier avec avec Dominique Vivant Denon, la restitution des œuvres d'art italiennes volées par l'armée de Napoléon.
Cette mission accomplie avec zèle et lui vaut d'être comblé d’honneurs.

À sa mort en 1822, son cœur est déposé à l'église vénitienne Santa Maria Gloriosa dei Frari, dans un monument funéraire de sa propre création, bien qu'il l'eût originellement dédié au peintre Titien .
Sa dépouille, quant a elle, est inhumée à Possagno, dans le Tempio Canoviano où est enterré également son frère.

Quelques œuvres :

- Vénus au bain/ Vénus Italica , Palais Pitti, Florence (1812)
-Orphée et Eurydice (1773-1776)
- Dédale et Icare (1778)
- Apollon se couronnant lui-même (1781)
- Thésée assis sur le Minotaure vaincu (Victoria and Albert Museum, Londres, 1783)
- Psyché ranimée par le baiser de l'Amour (1793)
- Vénus et Adonis (1795)
- Persée triomphant (1800)
- Monument du sénateur Giovanni Falieri (1806)
- Pauline Borghèse (1808)
- Napoléon en Mars (1808)
- Juliette Récamier en Béatrice (1813)
- Hercule et Lycas (1815)
- Hébé (1816)
- Endymion (1822)
- Mausolée de Clément XIII (basilique de Saint-Pierre, Rome)
- Mausolée de Clément XIV (marbre, l'église des Saints-Apôtres)


Prix: 6500 €
Artiste: Antonio Canova
Epoque: 19ème siècle
Style: Rome et Grèce Antique
Etat: Parfait état

Matière: Marbre
Longueur: 26 cm
Hauteur: 98 cm
Profondeur: 26 cm

Référence (ID): 765755
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Galerie Caroline Miguet-Giafferri" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Sculptures Marbre Et Pierre, Rome et Grèce Antique"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Galerie Caroline Miguet-Giafferri
Sculptures XIX e et XX e
Sculpture - Venus Italica Ou Vénus Sortant Du Bain Par Antonio Canova ( 1757-1822) - Marbre
765755-main-60867fcf03491.jpg
+33 (0)6 71 93 49 35


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form