Commode Estampillée Schlichtig, époque Louis XV flag

Commode Estampillée Schlichtig, époque Louis XV
Agrandir les 12 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Commode Estampillée Schlichtig, époque Louis XV"
Commode de forme arbalète estampillée sur le montant arrière «JG Schlichtig».
Reposant sur quatre pieds cambrés et s’ouvrant en façade par deux longs tiroirs. Le premier tiroir contient un emplacement pour ranger le nécessaire d’écriture.
Placage en bois de rose et amarante sur un bâti en chêne. Marqueterie à décor géométrique composée de filets en buis et érable teinté, avec un beau décor de frisage.
Bronzes dorés et ciselés d’origine à décor de feuillages ornant les sabots, chutes, poignées et entrées de serrure.
Plateau d’époque en marbre gris veiné blanc et rouge, dit marbre Bois Jourdan. Le marbre Bois Jourdan est connu mondialement pour ses grandes qualités décoratives et chromatiques. Ce marbre est présent dans bon nombre de réalisations architecturales françaises comme le Trianon ou la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre.
Travail de la seconde moitié XVIIIe siècle (fin du style Louis XV, vers 1765-1770).

En chêne, bois de rose et amarante.
Infimes éclats du placage en partie inférieure du premier tiroir ; usures à la dorure des bronzes. Serrures fonctionnelles munies d’une clef récente.

Hauteur : 86 cm.
Largeur : 82,5 cm.
Profondeur : 42,5 cm.

Jean-Georges Schlichtig (?-1782) :
Ébéniste d’origine allemande, Jean-Georges Schlichtig obtint sa maîtrise le 2 octobre 1765 à Paris et s’installa rue du Faubourg Saint-Antoine, puis rue Saint-Nicolas. L’essentiel de sa production date de la période transitoire entre les styles Louis XV et Louis XVI. Son talent pour la marqueterie lui permit de se distinguer des autres ébénistes d’art. Il travailla pour la famille royale, notamment la Reine Marie-Antoinette. Ses meubles classiques — principalement Transition et Louis XVI — étaient en placage de bois de rose encadrés généralement de bois de violette ou d’amarante. Quelques oeuvres, travaillées plus minutieusement, avaient un décor en marqueterie représentant des gerbes de fleurs ou des trophées. Si Schlichtig eut une véritable prédilection pour les commodes dont il sut manier les proportions avec aisance, nous retrouvons également dans sa production des secrétaires, des tables de petites dimensions, des coiffeuses et autres meubles d’usage. Dans l’ensemble, les fabrications de cet habile ébéniste restent souvent originales et de grande qualité avec des marqueteries classiques (en ailes de papillon, en chevrons ou en rosace), minutieuses et soignées. Après son décès en février 1782, son épouse conserva son atelier et son activité perdura jusqu’en 1787.
Plusieurs de ses réalisations sont présentées dans des musées à travers le monde : Musée du Louvre (qui conserve notamment une commode d’époque Transition dont la marqueterie exceptionnelle représente des scènes galantes et des paysages) ; Musée Carnavalet ; Musée de Beauvais ; Musée d’Art de Cleveland.
Prix : 3600 €
Artiste : Jean-georges Schlichtig (?-1782)
Epoque : 18ème siècle
Style : Louis XV - Transition
Etat : Très bon état

Matière : Bois massif
Largeur : 82,5
Hauteur : 86
Profondeur : 42,5

Référence (ID) : 756583
CONTACTER L'ANTIQUAIRE

"Petit Antiquités" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Commodes, Louis XV - Transition"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter