Estampillée "N. PETIT" - Belle Et Sobre Paire D'Encoignures En Acajou - Epoque Louis XVI flag

Estampillée "N. PETIT" - Belle Et Sobre Paire D'Encoignures En Acajou - Epoque Louis XVI
Agrandir les 8 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Estampillée "N. PETIT" - Belle Et Sobre Paire D'Encoignures En Acajou - Epoque Louis XVI"
Belle et sobre paire d’encoignures en acajou
Les façades sont en placage d’acajou de St Domingue avec moulures de laiton ouvrant à une porte légèrement bombée.
Les montants sont à cannelures à colonne engagée, les pieds fuselés annelés.
Dessus de marbre blanc veiné gris.
Le bâti est en chêne
Estampillées toutes les deux: N.PETIT et poinçon de jurande
Les serrures d’époque fonctionnent.
Epoque Louis XVI
2 petites taches sur un des marbres
Haut. 86 cm – Larg. 47.5 cm – Prof. 45.5 cm

Restauration en conservation.
Recollage du placage par infiltration de colle organique fluidifiée
Application de vernis dit Roubo,

Nicolas Petit - Ébéniste. Paris.
Passé Maître en 1761. On trouve sa marque :« N. Petit» sur une quantité de meubles en marqueterie et en ébène, qui prouvent son goût et son talent.

Nicolas Petit ouvrit son atelier rue du Faubourg Saint-Antoine, sous l'enseigne "Au Nom de Jésus",
Il y travaillera pendant plus de trente ans, s'adapta sans problème à l'évolution des différents styles du XVIIIe siècle et acquérit très vite une grande notoriété. Sa carrière débuta avec des commodes très raffinées de forme galbée de style Louis XV, des secrétaires, bureaux, petites tables, finement marquetés de branchages fleuris.
Quand le goût "grec" apparut dans l’ameublement, aux alentours de 1765, il se montra l’un des plus ingénieux pour renouveler la décoration, puis la structure de ses meubles en s’inspirant de l’Art classique. Ses commodes Transition sont souvent ornées de bronze fait de deux urnes surmontées d'une draperie, d'autres sont marquetés de motifs géométriques ou de fleurs.
Par la suite, il travailla le style Louis XVI avec une égale aisance, pratiquant aussi bien la marqueterie que le bois massif, acajou ou ébène.

Les meubles de Nicolas Petit, aux décors simples et classiques, sont toujours de bon goût et fabriqués avec soin.

MUSÉES
Secrétaire à abattant. Placage de bois de rose, marqueterie de bois de violette, encadrements en amarante, sycomore teinté et buis, bronze doré, Estampillé quatre fois : N. PETIT - N°MAD2293.
Table de chevet, époque Louis XV. De forme rectangulaire, elle repose sur quatre pieds élevés et légèrement cambrés. Elle ouvre à un tiroir dans la partie supérieure. Les deux côtés sont perçés d'une ouverture de forme polylobée, destinée à servir de poignées en même temps qu'à aérer l'intérieur. Décorée de frisage en bois de rose et de violette, elle est ornée de bronzes dorés : bouton de tirage, entrées de serrure et patins de pied. Le dessus en marbre de Carrare est maintenu sur trois côtés par une galerie en bois de placage dont la partie supérieure est mouvementée. - N°MAD639 - Musée des Arts Décoratifs - Lyon
Petite commode Transition - Musée Carnavalet - Paris

BIBLIOGRAPHIE
Nicolas Petit 1732-1791 - Anne Droguet - Perrin & fils, Editions de l'Amateur - 2001
Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle - Pierre Kjellberg - Les Editions de l'Amateur - 2008
Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte - Les éditions d'Art et d'Histoire - 1934
Prix : 8300 €
Artiste : Nicolas Petit - Maître En 1761
Epoque : 18ème siècle
Style : Louis XVI - Directoire
Etat : Très bon état

Matière : Acajou
Largeur : 47,5
Hauteur : 86
Profondeur : 45,5

Référence (ID) : 755071
CONTACTER L'ANTIQUAIRE

"Une Autre Epoque" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Encoignures, Louis XVI - Directoire"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter