objet vendu

Adolphe Gandon 1828-1889 Orientaliste Huile Sur Panneau Escarmouche Dans Les Aurès Vers 1850

Adolphe Gandon 1828-1889 Orientaliste Huile Sur Panneau Escarmouche Dans Les Aurès Vers 1850
photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Adolphe Gandon 1828-1889 Orientaliste Huile Sur Panneau Escarmouche Dans Les Aurès Vers 1850"

Adolphe GANDON 1828-1889 Orientaliste Huile sur panneau Escarmouche dans les Aurès vers 1844-1850

Beaucoup de qualité avec cette huile sur panneau que nous propose cet excellent peintre qu’est Adolphe GANDON. Il nous peint une scène d’escarmouche dans les Aurès vers 1844-1850.

Notre tableau est présenté dans son cadre en bois doré d’origine.

Dimension sans cadre : Longueur 34 cm - Hauteur 26 cm.
Dimension avec cadre : Longueur 46 cm - Hauteur 39 cm.

Très bon état de conservation, le tableau a été nettoyé professionnellement et il est servi par son cadre à canaux en bois doré d’origine.

Biographie :

Adolphe GANDON 1828-1889.

Peintre, graveur et professeur de dessin.

Né à Nîmes le 28 juillet 1828, décédé à Courgenay le 27 mars 1889.
Il est le fils de Dominique Gandon, professeur de musique, et de Catherine née Feldbach.
Il épouse Marie Castan le 22 mai 1856 à Paris.
Au début des années 1830, il vient s'installer à Berne avec sa mère, son père étant décédé. Après des études de peinture dans l'atelier de Diday à Genève, il se rend à Paris.
Il s'installe ensuite au Locle et en automne 1860, il est engagé comme professeur de dessin par l'École cantonale de Porrentruy. N'ayant pas de diplôme officiel, il passe un examen de maître secondaire de dessin à Neuchâtel (le canton de Berne n'ayant pas encore institué un diplôme de ce genre) pour régulariser sa situation. Il reçoit son diplôme en août 1854. Parallèlement à son activité d'enseignement, il se voue à l'art et réalise un grand nombre d'œuvres, peintures à l'huile, aquarelles, dessins au crayon ou illustrations d'ouvrages.
En 1854, il est reçu membre de la Société des Beaux-Arts de Berne, et en 1862, de la Société Jurassienne d’Émulation.

La bataille des Aurès :

Pendant la conquête de l'Algérie par les Français, le Bey de Constantine, Ahmed Bey, se réfugie dans le massif de l'Aurès après la prise de Constantine en 1837. L'armée française arrive aux abords de l'Aurès (Batna et Biskra) en 1843-1844 et le bey se rend en 1848. En 1849, une révolte a lieu non loin de là, celle du cheikh Bouziane, à Zaatcha à l'ouest de Biskra, de juillet-novembre 1849.

Voir plus d'objets de cet antiquaire

Antiquités - Tableaux orientalistes

CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Recevez notre newsletter