objet vendu
line

Allégorie de l’Ouïe – Cercle de François de Troy (1645 – 1730)

Allégorie de l’Ouïe – Cercle de François de Troy (1645 – 1730) sold
photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Allégorie de l’Ouïe – Cercle de François de Troy (1645 – 1730)"
Cette rare huile sur cuivre de l’école française s’inscrit dans la mode initiée par François de Troy dans le royaume de France en cette seconde moitié du XVIIe siècle: notre portrait allégorique est traité avec une grande sensibilité alliant charme et finesse. Dans sa composition, notre peintre choisit d’illustrer le sens de l’ouïe avec une série d’instruments à vent que la jeune femme saisit de ses doigts fins: une flute douce de la main gauche, un hautbois et une clarinette de la main droite. Et pour renforcer l’idée que le son émis par ces instruments nait de l’air, notre figure allégorique est sous le vent et son étole de couleur parme s’envole.

Notre portrait est dans son cadre provincial d’origine en bois sculpté et doré.
Dimensions: 16 x 13 cm – 21 x 18 cm avec le cadre

François de Troy (Toulouse 1645 – Paris 21.11.1730) découvre la peinture sous les pinceaux de son père mais c’est à Paris, auprès de Claude Lefebvre (1632 – 1675), qu’il se perfectionne et s’initie à l’art du portrait. Il s’y établit dès 1662 et montre très tôt un véritable talent. C’est avec son « Mercure et Argus » qu’il est reçu à l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1674 comme peintre d’histoire, Académie dont il prend la direction en 1708.
Joseph Malliot (1736-1811), dans son manuscrit "Vie de quelques artistes dont les ouvrages font l'ornement de la ville de Toulouse", résume parfaitement l’art de François de Troy : « Digne élève de Lefèvre, ses ouvrages, pleins d'intelligence et de finesse, charmaient par le coloris. Il mérita et reçut les plus grands éloges pour les portraits de femmes. Sans en altérer les traits, il avait l'art d'y ajouter des grâces et de la noblesse. »
Aux côtés de Hyacinthe Rigaud et de Nicolas De Largillière, François de Troy est l’un des plus grands portraitistes sous le règne de Louis XIV. Certains historiens lui attribuent même l’invention du portrait mythologique. Son fils Jean-François de Troy suivra sa voie et montrera un immense talent.

Voir plus d'objets de cet antiquaire

Antiquités - Tableaux portraits

CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram

Art & Antiquities Investment
Tableaux anciens, dessins, sculptures

Allégorie de l’Ouïe – Cercle de François de Troy (1645 – 1730)
678506-main-5fad464b4557d.jpg
06 77 09 89 51


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form