Alliance De Jacob Et Laban, Disciple De Pierre De Cortone (1596-1669) flag

Alliance De Jacob Et Laban, Disciple De Pierre De Cortone (1596-1669)
Agrandir les 5 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Alliance De Jacob Et Laban, Disciple De Pierre De Cortone (1596-1669)"
Alliance de Jacob et Laban, disciple de Pierre de Cortone (1596-1669)

La peinture, réalisée à l’huile sur toile dépeint l’alliance de Jacob et Laban. Le sujet est inspiré d’une toile de Pietro da Cortona (1596-1669), conservée au Musée du Louvre et réalisée vers 1630-35.
Le peintre italien, capable élève ou vigoureux disciple du maître et qui donc réalise cette œuvre après 1635, choisit de ne représenter que la partie droite de la composition de Pietro da Cortona, c’est-à-dire la scène dans laquelle Jacob et Labano viennent à l’alliance, en excluant la portion de droite où sont représentées Léa et Rachel, les deux femmes de Jacob et filles de Laban, tandis que Rachel cache les idoles sous ses vêtements.
L’histoire est racontée dans la Bible, où Laban, frère de Rebecca, fit hospitaliser son neveu Jacob, qui cherchait refuge contre la colère d’Ésaü, et il promit de lui donner en mariage sa fille Rachel, à condition qu’il travaille pour lui pendant sept ans.Cependant, au moment du mariage, Rachel remplaça Léa, sa première fille.Jacob, s’étant aperçu trop tard de la tromperie, dut s’engager à sept autres années de travail pour épouser Rachel.Après des années de service, Jacob demanda à être payé avec chaque tête de couleur foncée parmi les brebis et chaque tête tachetée et ponctuée parmi les chèvres.Laban accepta et fit chasser de ses enfants tous les chefs de ce genre.Jacob prit des branches fraîches de peuplier, d’amandier et de platane, les écorça et les mit dans les abreuvoirs.La suggestion optique amenait les chèvres et les brebis à concevoir et accoucher des têtes foncées, striées et pointillées.Il fit aussi en sorte que tous les chefs les plus forts et les plus sains du troupeau de Labano s’abreuvent près des branches écorchées, assurant ainsi une supériorité génétique à sa part de troupeau.Ses troupeaux croissaient nombreux et forts et il devint plus riche que son parent, suscitant l’envie.Il était clair que Laban ne le respecterait pas encore très longtemps.Sur la suggestion du Seigneur, Jacob décida ainsi de retourner à Canaan.Cherchant à éviter tout conflit, il partit avec sa famille tandis que Labano était absent pour la tonte des moutons.Mais, trois jours plus tard, son oncle rentra chez lui, et il fut irrité, se sentant offensé parce que Jacob était parti en secret et ne lui avait pas permis de saluer ses filles et ses petits-enfants.De plus, ses théraphim, les statuettes, ou les idoles, qui représentaient les dieux familiers, avaient disparu.Après sept jours de poursuite, Laban et ses hommes rejoignirent le groupe de Jacob sur le mont Galaad, dans la région montagneuse à l’ouest de l’Euphrate, où l’oncle et le neveu eurent un entretien orageux.L’homme le plus jeune était indigné de se sentir accusé de vol des idoles et dit à Labano de fouiller à volonté dans les tentes de sa famille.Aucun des deux ne pouvait savoir ou même imaginer que c’était Rachel qui avait pris les idoles et les avait cachées dans la selle du chameau.Pendant la fouille, elle s’assit fermement sur la selle, en s’excusant de ne pas pouvoir se lever, « parce que j’ai ce qui arrive normalement aux femmes » (Gn 31, 35). Le butin n’a pas été découvert.
Le paysage aéré et serein sert de cadre à une histoire à une fin heureuse: après une série de contrastes, Jacob fait la paix avec son beau-père Laban.Un chevreau va être sacrifié pour établir la paix et la frontière entre leurs richesses respectives: Jacob peut se séparer de Laban et reprendre avec sa famille le voyage vers sa terre d’origine.
Le paysage aéré et serein sert de cadre à une histoire à une fin heureuse: après une série de contrastes, Jacob fait la paix avec son beau-père Laban.Un chevreau va être sacrifié pour établir la paix et la frontière entre leurs richesses respectives: Jacob peut se séparer de Laban et reprendre avec sa famille le voyage vers sa terre d’origine.
Le sujet, l’alliance de Jacob et Laban, était très aimé par les collectionneurs dès le XVIIe siècle: les Barberini commandèrent le tableau à Pietro da Cortona, le grand artiste habitué du palais, et ils en firent ensuite une copie par son meilleur élève, Ciro Ferri, maintenant exposé à la Galleria Corsini.
Cette version témoigne de la chance du sujet et du désir de plusieurs nobles d’en posséder une version pour leur propre demeure.

La toile, en bon état de conservation, est très décorative et de taille particulièrement adaptée pour être exposée dans n’importe quelle pièce, facilitée par la coupe verticale qui la rend adaptée pour un couloir ou une entrée, un studio ou un salon.
Prix : 11500 €
Artiste : Disciple De Pierre De Cortone (1596-1669)
Epoque : 17ème siècle
Style : Louis XIV - Régence
Etat : Bon état

Matière : Huile sur toile
Largeur : 97
Hauteur : 170

Référence (ID) : 732215
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
wait...
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Brozzetti Antichità" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Tableaux Religieux, Louis XIV - Régence"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Brozzetti Antichità
Alliance De Jacob Et Laban, Disciple De Pierre De Cortone (1596-1669)
0039 348 493 5001


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form