Antoine Coysevox, d'Après. Vénus Accroupie, Bronze Sur Socle En Marbre Du Début Du XIXe Siècle flag

Antoine Coysevox, d'Après. Vénus Accroupie, Bronze Sur Socle En Marbre Du Début Du XIXe Siècle
Agrandir les 4 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Antoine Coysevox, d'Après. Vénus Accroupie, Bronze Sur Socle En Marbre Du Début Du XIXe Siècle"
Antoine COYSEVOX (1640-1720), d'après
Vénus accroupie

Bronze à patine brun-noir.
Première moitié du XIXe siècle.
Reposant sur un socle ovale en marbre noir.
H. 35,5 x L. 20 cm.
Avec socle : H. 44 x L. 30 cm.

Historique
La Vénus accroupie de Coysevox, sculpture en marbre inspirée de l'antique, fut achevée en 1686 et semble avoir été inspirée par un moulage en plâtre du modèle antique que lui avait envoyé François Michel le Tellier, marquis de Louvois (1639-1691). Ce marbre original aurait été découvert à la fin du XVIe siècle, et est attesté à la Villa Médicis à partir de 1704 puis transféré en 1787 de Rome à Florence où il intègre le Palais des Offices (ill. 4).
La Vénus ou Aphrodite accroupie est connue sous plusieurs versions, dont la Lely Venus, anciennement dans la collection Gonzague et conservée aujourd'hui au British Museum. Placée par Coysevox au château de Versailles pour Louis XIV, à l'instar d'autres copies de marbres antiques tels la Vénus de Médicis, la Nymphe à la coquille ou Castor et Pollux, celle que l'on appelle aussi la Vénus au bain flanquait l'escalier du Parterre Nord jusqu'en 1872, date à laquelle elle fut transportée au Jardin des Tuileries puis remplacée par des moulage en bronze exécutés en 1688. Actuellement exposée au Musée du Louvre (inv. MR 1826), la sculpture fait référence à la littérature antique qui mentionne à Elis (près d’Olympie, Grèce), une Aphrodite à la tortue du célèbre sculpteur grec Phidias (480-430 av. J.-C).
Une réduction en bronze de la Vénus accroupie se trouve à la Wallace Collection de Londres (inv. S188), une autre à Dresde (Skulpturensammlung, inv. H4 153/7). L'exemplaire ici présent est remarquable par ses dimensions, la précision de la fonte et la qualité de la ciselure.

Littérature
- F. Haskell & N. Penny, Pour l’Amour de l’Antique. La statuaire gréco-romaine et le goût européen, Londres, 1981, pp. 349-51.
- R. Wenley, French Bronzes in the Wallace Collection, Londres, 2002, pp. 42-46.
Prix : 4800 €
Artiste : Antoine Coysevox (1640-1720), D'après
Epoque : 19ème siècle
Style : Rome et Grèce Antique
Etat : Bon état

Matière : Bronze
Largeur : 30 cm
Hauteur : 44 cm

Référence (ID) : 732116
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
wait...
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"ROYAL PROVENANCE" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Bronzes Anciens, Rome et Grèce Antique"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
ROYAL PROVENANCE
Souvenirs Historiques - Porcelaine de Sèvres - Objets de Vertu
Antoine Coysevox, d'Après. Vénus Accroupie, Bronze Sur Socle En Marbre Du Début Du XIXe Siècle
06 50 00 65 51


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form