MATTA Roberto - Vigies Sur Cibles (4) flag


726962-main-6026a0d8220fb.jpg

Description de l'antiquité :

"MATTA Roberto - Vigies Sur Cibles (4)"
Roberto MATTA (1911-2002)
4 -Vigies sur cibles, 1959
Eau-forte et aquatinte
Papier fait à la main par l’artiste et portant en filigrane la signature de «Matta» et les initiales «HM»
Dimensions: 24 x 32 cm
Encadré
Signé dans la marge en bas à droite «Matta»



Roberto Matta Echaurren aussi connu sous le nom de Matta est un peintre surréaliste né à Santiago du Chili en 1911. Il commence des études d'architecture à l'Université de Santiago dont il est diplômé en 1935. Il revient de ses voyages au Pérou et au Panama avec de nombreux dessins avant de partir pour l'Europe. Installé à Paris, il travaille un temps dans l'Atelier du Corbusier et y rencontre de nombreux artistes. C'est alors, encouragé par André Breton, qu'il est introduit auprès du mouvement surréaliste parisien. Matta dessine et rédige sur l'architecture pour des revues surréalistes comme «Minotaure» et s'éloigne de la vision rationaliste du Corbusier. Il rencontre par la suite Pablo Picasso et Marcel Duchamp. À la fin des années 1930, il peint une série de tableaux: «Morphologies psychologiques» pour laquelle il expérimente une technique nouvelle se rapprochant du procédé d'écriture automatique.

Réfugié à New York pendant la guerre, il expose pour la première fois à la Galerie Julien Levy spécialisée dans le Surréalisme. Matta entame un travail avec des pigments phosphorescents pour donner la possibilité à ses toiles de produire des images qui varient selon l'éclairage, s'inspirant de la presse scientifique. Après la guerre, Roberto Matta retourne en France expose à la galerie Maeght. Il est cependant exclu du groupe surréaliste en 1948. Jusque dans les années 1950, il poursuit une œuvre d'illustrations, travaillant notamment avec Denis de Rougemont pour ses «Lettres sur la bombe atomique» (1946), ou encore avec Henri Michaux, écrivain, poète et artiste belge pour «Vigies sur cibles», qu'il illustre de neuf eau-fortes et aquatintes en 1959.
Cette épreuve fait partie de l'Édition originale illustrée de 9 eaux-fortes et aquatintes en couleurs en hors-texte de Roberto Matta. Le tirage fut restreint à 99 exemplaires sur papier fabriqué à la main dont chaque feuille porte en filigrane le monogramme d’ Henri Michaux et la signature de Matta.

Artiste engagé, son œuvre picturale monumentale illustre différentes tragédies contemporaines comme avec «La Question, Djamila» peint en 1964, il rend hommage tout comme Picasso à Djamila Boupacha. Avec l’œuvre «Burn, Baby Burn» il dénonce l'absurdité de la Guerre du Viêt Nam.

Après le coup d'État en 1973 au Chili, il rompt tout lien avec son pays natal. Il continuera d'exposer en France (rétrospective au Musée d'Art moderne en 1985) et en Espagne (rétrospective au Musée Reina Sofia en 1999). Son œuvre ne sera présentée au Chili qu'après sa mort, à la fin des années 2000.
Prix : 650 €
Artiste : Roberto Matta
Epoque : 20ème siècle
Style : Autre style
Etat : Parfait état

Matière : Eau-forte et aquatinte
Longueur : 24
Largeur : 32

Référence (ID) : 726962
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Galerie Orsay Paris" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Gravures - Estampes, Autre style"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Galerie Orsay Paris
Beaux-arts : tableaux, dessins, sculptures
MATTA Roberto - Vigies Sur Cibles (4)
726962-main-6026a0d8220fb.jpg
01 42 84 23 86
06 18 03 74 92


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form