Milon de Crotone flag


Description de l’antiquite :

"Milon de Crotone"
Milon de Crotone

Première moitié du XXe siècle.
Plâtre patiné terre cuite.
H. 59 cm. ; L. 34 cm. ; Pr. 31,5 cm.

Ce "Milon de Crotone dévoré par un lion d'après l'Antique", en plâtre patiné terre cuite, est un modèle qui s'inspire de la statue créée par Pierre Puget (1620-1694), en 1682, oeuvre conservée au musée du Louvre à Paris.

Milon était un athlète grec du VIe siècle avant J.-C. originaire de la cité de Crotone. Il pratiquait en effet la lutte qui faisait partie dans la Grèce antique des activités sportives et physiques les plus anciennes et les plus prestigieuses.Il restait le premier exemple de l'archétype du sportif, modèle à imiter et mis en avant dans un but moral.

Milon fut le sujet de très nombreuses légendes concernant sa force herculéenne, la plus célèbre demeurant toutefois celle de sa mort. Selon la légende, Milon, parvenu à un âge avancé, traversait Rome et, ayant trouvé en chemin un vieux chène abattu et entrouvert, entreprit d'achever de le fendre avec ses mains. Mais l'arbre retrouva son état d'origine et l'athlète, n'ayant pas eu le temps de retirer ses mains, resta finalement prisonnier de l'arbre. Il ne put se dégager et, incapable de se défendre, fut dévoré par des loups. Les évocations artistiques sont multiples et parmi ces dernières, les artistes ont remplacé les loups par des lions. Notre modèle opte ici pour un rendu fidèle de la scène de mort avec le lion, garantissant de la sorte un maximum de tension dramatique. Le lion apparait en effet dressait, effonçant ses griffes dans le dos et dans la cuisse droite du héros, le lacérant et le mordant profondément, tandis que ce dernier, d'une violente torsion, tourne son buste vers la droite. Cette tension dramatique n'est pas sans évoquer le Gladiateur Borghèse, célèbre antique conservé aujourd'hui au musée du Louvre, mais aussi le Laocon des collections vaticanes, et surtout le Lysimaque combattant le lion de Christophe Veyrier (1637-1689). La vision frontale du groupe offre une image relativement calme paradoxalement aux visions latérales. L'ensemble est traité avec vigueur, en particulier la musculature rendue en vibrations rapides, véritable synthèse entre le baroque romain et les sculptures de l'Antiquité.

L'utilisation artistique du lion est aussi employé dans le tableau Milon dévoré par le lion, par Giovanni Antonio Licino dit "le Pordenone", vers 1535, conservé à l'Université de Chicago, ou bien encore dans le tableau peint par Joseph-Benoit Suvée, en 1763. Avec celle de Pierre Pouget présentant Milon dévoré par un lion, nous pouvons enfin citer l'exemple de la sculpture d'Étienne Maurice Falconnet réalisée en 1754 également conservée au musée du Louvre à Paris.

Cette sculpture est en bon état. Quelques petits éclats discrets sont à noter à l'arrière de la sculpture.
Prix: 800 €
Epoque: 20ème siècle
Style: Rome et Grèce Antique
Etat: Bon état

Matière: Plâtre patiné terre cuite
Largeur: 34 cm.
Hauteur: 59 cm.
Profondeur: 31,5 cm.

Référence (ID): 717861
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Galerie Thomas Delage" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Sculptures Autres Matériaux, Rome et Grèce Antique"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Galerie Thomas Delage
Meubles et Objets d'Art du XVIIIe au XXe Siècle
Milon de Crotone
717861-main-6176f6b2d3070.jpg
0668546414


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form